Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 15:59

Abdallah Al-Adani celui qui était avec nous puis nous a délaissé (arabe) - Cheikh Oubayd Al-Jabiri

 

 

 

Published by kitab wa sounnah - dans Mise en garde
commenter cet article
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 18:37

Cheykh mouqbil rahimahoullah : Réplique sur celui qui accuse l'imam al albaani d'avoir du irjaa.

 

 

Published by kitab wa sounnah - dans Mise en garde
commenter cet article
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 11:04

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

الشيخ علي الرملي يكشف الحدادية الفرنسية

 

attention

   

 

   https://app.box.com/s/8rdgq23bto52dws52bfa

Published by kitab wa sounnah - dans Mise en garde
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 18:11

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

 

 

attention

 

 

Question :

 

Nous avons au maroc des écoles privées supervisées par quelques suiveurs de cheikh el Maghrawi, nous est-il permis de mettre nos enfants dans ce genre d'école ?

 

 

Réponse :

 

S'ils sont ses suiveurs et sur le même sentier que el Maghrawi, il ne t'est pas permis de mettre tes enfants dans ses écoles, car ils vont les égarés. Et nous, nous savons ce que cet homme a comme égarement.

S'ils sont sur le même sentier que lui, ne les emméne pas dans ces écoles et trouve leurs d'autres écoles sures !

 

 

 

 

fggf

 

 

 

source : http://www.sahab.net/forums/index.php?showtopic=114050

 


Published by kitab wa sounnah - dans Mise en garde
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 20:28

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

 

 

 

 

 Ecoutez le Cheikh

 

 

Résumé de la question :

 

 

Après que Cheikh Abdullah Al Adani, qu’Allah le préserve ait répondu à la question sur le salon du Bourget, de nombreuses personnes l’ont interrogé à ce sujet. Il lui est donc parvenu une longue question d’un directeur d’une librairie qui se rend tous les ans dans ce salon et qui a donné d’autres précisions disant que ce salon est une grande opportunité pour appeler à l’Islam authentique et que Cheikh An-Najmi, qu’Allah lui fasse miséricorde, a autorisé de faire du commerce en dehors de la salle de conférences et qu’il ne comprend donc pas pourquoi le commerce serait interdit dans les autres salles. La question étant beaucoup trop longue et contenant beaucoup de répétitions. Nous avons décidé de ne traduire que la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani, qu’Allah le préserve.

 


Réponse :

 

 

Après qu’est été rapportée cette question, j’ai téléphoné à notre Cheikh, le Cheikh Obayd Al Jabiri, qu’Allah le Très-Haut le préserve, surtout que les frères ont multiplié les questions à ce sujet. J’ai donc informé le Cheikh de ce qui a été cité dans cette question. Et je lui ai demandé son avis sur cette question et il a donné une réponse similaire à celle de Cheikh An-Najmi et à ce que j’avais moi même répondu dans la question précédente. C’est-à-dire que le plus prudent pour les salafis est de ne pas se présenter a ce genre de rassemblements, de ne pas y rentrer, de ne pas y collaborer et cela même si c’est pour répandre la da’wa salafiya de crainte que des méfaits touchent les salafis en rentrant dans de tels endroits. Et repousser les méfaits prévaut sur le fait d’obtenir des bienfaits.

Ceci est la réponse de Cheikh (Obayd Al Jabiri). Et moi je dis à ces frères, s’ils ont une fatwa authentique de Cheikh An-Najmi ou d’un autre qui autorise cela, dans une situation exactement similaire à celle dans laquelle ils sont, alors ils peuvent faire cela en s’appuyant sur la fatwa de ce savant. Et cette question serait alors une question dans laquelle la divergence est tolérée lorsque les savants divergents.

Cependant, j’espère que la description faite dans la question est précise. Et si cela est possible et que je vais là-bas inchaAllah, peut-être que je verrai de mes yeux l’endroit et je transmettrai aux savants cela. Car l’information rapportée n’est pas comme le constat de ses yeux.

Tant qu’il y a contradiction entre un mal et un bien, la règle islamique exige de repousser le mal en s’abstenant d’acquérir le bien. Le fait de repousser le mal prévaut sur le fait d’obtenir un bien.

Et quand à l’analogie concernant le fait que notre Prophète :twisted:  prêchait les polythéistes à la Mecque pendant les jours de leur rassemblement à la période du hajj, et dans leurs lieux de commerce, et bien cette analogie ne peut se faire avec ce cas.

Pourquoi ?

Car le mal engendré par le fait de ne pas exposer l’Islam était plus grand que le mal qui aurait pu le toucher. Sachant qu’il était protégé et entouré par sa tribu et par son oncle Abou Talib comme cela est connu dans sa biographie.

Mais aujourd’hui, les musulmans, sans parler des salafis en particulier, n’ont personne qui les préserve si ce n’est Allah. Et ils n’ont personne qui les protège si ce n’est Allah. La situation est donc différente et cette analogie n’est pas correcte

Mais il leur est possible d’exposer ce qu’ils ont par d’autres moyens, par les différents moyens de communication, par les annonces, les prospectus ou alors faire un autre marché qui serait tenu par les gens de la Sunna dans un autre endroit et à un autre moment.

Et il n’y a pas mieux que la distinction. La distinction a un énorme impact dans la réforme de la communauté. Quant au mélange, il n’a pas un gros impact. C’est pour cela que si les gens de la Sunna se distinguent, les gens profiteront plus de leur prêche que s’ils se mélangent. Car celui qui se mélange se perdra avec ce grand nombre, ne sera pas reconnu et tout sera mélangé.

Il est possible que quelqu’un pense que tout cela est permis, que ceci est un livre bénéfique et qu’un autre livre est également bénéfique. Tu ne peux pas dire à chaque personne qui rentre dans le marché : « Fais attention, ceci sont des bons livres et tous les autres sont des mauvais livres. »

Es-tu capable de faire cela ?

Tu n’en es pas capable. Tu vas t’asseoir sagement sur ta chaise avec tes livres. Ensuite ce client sera confus, il va acheter de toi alors que tu es peu par rapport au grand nombre qu’il y a en face de lui. Il va peut être acheter un peu chez chaque vendeur. Et il est possible que les moyens employés chez les autres soient meilleurs que les tiens.

Donc tu apparaîtras faible et eux apparaîtront forts. Si tu distribues, tu distribueras peu, et eux ils distribuent beaucoup, car ils ont des méthodes de distribution et nous les avons vus dans de nombreuses occasions. Des micros, des cadeaux, peut être même des voitures, ils donnent comme lot des voitures. Ils ne prêtent pas attention au licite et à l’illicite. Ils font des loteries avec pour lot des voitures, des appareils électroménagers, etc.

Donc la distinction est ce qui peut le plus profiter aux gens.

Mais malgré cela, comme je l’ai dit : si comme les frères l’ont mentionné, un savant a délivré une fatwa selon une description précise alors qu’ils prennent la fatwa qui a été délivrée et dans ce cas-là, cela sera un sujet dans lequel la divergence est tolérée.

Mais je me conseille à moi même ainsi qu’à mes frères de faire des efforts et de prendre soin de connaître la vérité dans ce sujet avec une description précise et en regardant si la fatwa correspond à la réalité.

Et ce qui est pris en considération, ce sont les preuves et les arguments ainsi que la pesée des bénéfices et des méfaits. Et Allah est plus Savant.

 

Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani


Le Jeudi 17 de Joumada Al Oula 1434 correspondant 28 mars 2013


Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

 

 


Published by kitab wa sounnah - dans Mise en garde
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 14:05

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

 

 

Paroles des Savants sur le livre Rifqan bi-Ahl us-Sounnah.

 

 

 

 

Cheikh Rabi' :

 

 

 

fggf.gif
Cheikh 'Oubeid al jabiri :


fggf
Cheikh Ahmed Najmi rahimouLah :


fggf
attention
Attention ceci n'a jamais été une mise en garde contre Cheikh Abdel Mouhsin Al 'Abad.
Published by kitab wa sounnah - dans Mise en garde
commenter cet article
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 20:55

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

foudreok1

 

 

Mise en garde contre les sites internet des fattan de Dammaj - Cheikh

 

Oubayd Al Jabiri

 

 

 

 

Published by kitab wa sounnah - dans Mise en garde
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 22:12

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

foudreok1

 

 

 

 

 

Published by kitab wa sounnah - dans Mise en garde
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 20:15

 

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

 

 

PAROLE MAGNIFIQUE DE CHEIKH WASABI SUR LA SECTE DES HAJURIS

 

Alhamdulillah, cela fait plusieurs mois que les attaques des Rafidas ont cessés dans le nord du Yémen. Leur agression barbare a fait que les musulmans dans le monde entier se sont réunis pour désapprouver et combattre ce fléau iranien. Ce fut une occasion en or pour les gens de Dammaj de rejoindre leurs frères de la Sounna qui leur ont tellement aidé à combattre les Rafida et qui ont envoyé des sommes d’argent inestimables. Ce fut une occasion en or pour demander pardon à leurs frères qu’ils ont tellement opprimés avec des insultes et du tabdi’ injuste. Ce fut aussi une occasion en or pour Yahya al Hajuri de se repentir des choses qui lui ont été reprochées comme ses paroles grotesques sur les compagnons, les savants et les tullab al ilm d’ahl al Sounna. Mais Allah Ta’ala a certes dit dans Son livre :

 

إِنَّكَ لا تَهْدِي مَنْ أَحْبَبْتَ وَلَكِنَّ اللَّهَ يَهْدِي مَن يَشَاء وَهُوَ أَعْلَمُ بِالْمُهْتَدِينَ

Tu ne guides pas celui que tu aimes : mais c'est Allah qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les biens guidés.

 

Nous espérions que pendant cette période d’après-guerre les Hajuris allaient réellement se repentir. Malheureusement, le silence récent de Yahya al Hajuri n'était pas plus qu’une tentative de revenir dans les rangs des Salafis sans faire de repentir pour ses injustices et de sa fitna internationale. De plus, ses adeptes ont continué leurs injustices et certains en sont arrivés à rendre mécréant Cheikh Mohammed El Imam (lire ici: http://wahyain.com/forums/showthread.php?t=2959). Lorsque cela est apparu dur le net, les Hajuris ont voulu nier mais aussitôt les preuves de leur takfir sur Cheikh El Imam sont apparues (lire ici: http://wahyain.com/forums/showthread.php?t=2976).

 

Du côté des Salafis, la da’wa continue: la nouvelle tournée de Cheikh Wasabi dans le Sud du Yémen fut un succès énorme. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont à nouveau profité des paroles merveilleuses du plus grand savant yéménite à notre époque. Voici une sélection de certaines paroles magnifiques du cheikh lors de cette tournée:

 

J'aimerais adresser mes félicitations aux gens de la ville de Shihr ainsi qu’à ceux des villes et des villages dans les alentours pour le nouveau ‘Centre de la Sounna’ qui vient d'ouvrir ses portes dans votre région. Cette ouverture est considérée comme un don généreux (d'Allah), c'est un bien énorme. Il se peut qu'Allah vous ait accordé le bienfait d'avoir une terre (dans le centre) sur laquelle vous pourrez construire votre maison et que toi et ta famille pourrez ainsi profiter (de ce grand bien)…

 

Il faut savoir que les gens de la Sounna sont des gens de paix et de tranquillité qui ne provoquent pas les troubles. Leur présence est un bien, une bénédiction est un bienfait pour le pays dans lequel ils vivent ainsi que pour ses habitants. Les gens de la Sounna sont des gens qui sont posés et qui ne s'agitent pas en tumulte, ne causent pas de fitnas et ne s’exposent pas aux fléaux. Ces choses-là sont typiques des gens d’innovation, des hizbis et des Rafidas. Les gens de la Sounna ne s'investissent pas dans les fitnas lorsqu’elles surgissent. Et il ne convient pas d'utiliser la fitna des Hajuris comme prétexte pour dire : « on entend qu'ils insultent et qu'ils font du hajr ». Ces gens-là sont considérés comme des exceptions et leurs actes, à la base, ne font pas partie des actes d'Ahl al Sunna. Les gens de la Sounna sont innocents de ce genre de comportements. Les gens de la Sounna tolèrent leurs adversaires (lors des divergences) lorsque cet adversaire en question fait partie des gens de la Sounna. Dans ce cas, ils sont doux envers lui et le traitent avec clémence et respect. Certes, il y a eu des divergences entre les compagnons, entre les savants et entre les grands Imams. Lorsque vous lisez dans les livres des madhabs de l'Imam Al Chafi'i, L'Imam Malik, l'Imam Ahmed ou Abu Hanifa, vous y trouverez des divergences dans la jurisprudence qui sont basées sur le ijtihad. Cependant, le respect a toujours été présent et il n'y a pas eu d'insultes, d'injures, de malédictions, de hajr et de fascicules contre les autres. Jamais, cela n'a jamais eu lieu dans l'histoire. Non, c'est une chose qui a uniquement eu lieu chez cette secte; la secte de Hajuris. La Sounna est innocente de ces actes-là. Par Allah, la Sounna est entièrement innocente de cela.

 

Alhamdulillah, il y a longtemps Cheikh Moqbil et moi-même, nous divergions sur certaines questions juridiques… Lui (Cheikh Moqbil) avait son avis et moi j'avais le mien et tout cela se déroulait dans le respect mutuel… Il n'y avait pas tout ce qu'ils (c'est-à-dire les Hajuris) font aujourd'hui: sortir des fascicules et des cassettes (de fitna). Comme vous l'avez entendu, c'est une chose qui est uniquement apparue avec cette secte qui est considérée comme une exception: la secte Hajuri. La Sounna est entièrement innocente de ses actes honteux. Regardez, il y avait des divergences entre Ali Ibn al Madini et Yahya Ibn Ma'in: le premier jugeait un narrateur de confiance alors que le deuxième le considérait comme un narrateur faible. Pourtant, ça n'atteignait jamais le stade où ils exigeaient l'allégeance et le désaveu, où ils propageaient des fascicules, où ils s'insultaient et se faisaient du hajr. Il n'y a personne qui les a précédés dans l'histoire (c.-à-d. dans leurs actes), il s'agit d'une innovation Hajuri contemporaine qui est considérée comme une exception et dont l'Islam est innocent. En effet, l'Islam et la Sounna sont innocents de ces attitudes hargneuses.

 

J'ai uniquement voulu tirer votre attention sur ce point afin qu'on ne dise pas : « comment dites-vous que la Dawa d'Ahl al Sounna est une Dawa de tranquillité et une Dawa de paix, de miséricorde, de bien et de bénédiction alors que nous entendons de la part des Hajuris des paroles qui nous donnent des frissons d’angoisse ». Non, leurs actes ne font pas partie du manhaj Salafi. Il se peut que, chez eux, le tribalisme ait pris le dessus. Il se peut que leurs idées tribales aient pris le dessus sur le manhaj Salafi. Or, prétendre qu'elles (c.-à-d. leurs idées) font, à la base, partie du manhaj Salafi alors jamais, ce n’est pas le cas. La divergence qui a lieu entre toi et moi est assez large pour pouvoir rester en bonne entente. Tu es un Salafi et tu appelles au Tawhid et à la Sounna, tout comme moi. Donc, si nous divergeons sur le fait qu'une personne soit hizbi ou pas, sur le fait qu'elle soit de confiance ou pas, sur le fait qu'un acte d'adoration soit recommandé ou obligatoire…, alors la divergence est acceptable et le terrain d'entente est large. Tout en sachant que tout cela doit se fait bien entendu dans le respect mutuel.

 

Alhamdulillah, nous remercions Allah qui nous a permis de suivre le (juste) manhaj. Mes frères, nous parlons du manhaj Salafi qui est un manhaj de clémence, de science, d'enseignement, de respect envers les musulmans et envers les savants de l'Islam, du Tawhid et de la Sounna. Or, certains disent : « celui qui m'a contredit dans ma parole, je vais écrire des fascicules contre lui! » Ô Allah, à quel point se réjouiront les mécréants en voyant que cela se passe chez les musulmans: ils se divisent, s'insultent, se maudissent et se font du hajr pour des sujets qui tombent dans le domaine de l'ijtihad. Il faut que nous nous placions au-dessus de ces choses-là. Notre Dawa n'est pas limitée à quelques sujets précis. Non, notre Dawa est basé sur le Coran et la Sounna et notre Dawa est pour la Oumma entière ; pour les musulmans et les non-musulmans. Il faut que le prêcheur et le savant élargisse sa vision des choses, sa façon de penser et il faut qu'il y ait une vision des choses qui englobe et qui tient compte avec tout le monde, tant que cela reste dans les limites imposées par le Coran et la Sounna. Il doit agir avec équité : celui qui fait partie des gens de la Sounna doit être respecté et celui qui ne fait pas partie d'Ahl al Sounna et qui a rejoint les rangs des Soufis, des Achai'ras ou des Rawafid doit être traité d'une autre façon. Il ne faut pas traiter tous le monde de la même façon : lorsqu’un Sounni diverge avec toi, il ne faut pas le traiter comme un Rafidi. Cela ne fait pas partie de l'équité, Allah a dit :

 

« Certes, Allah commande l'équité, la bienfaisance et l'assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez. »

 

Et Allah a dit:

 

« Et quand vous jugez entre des gens, jugez avec équité. Quelle bonne exhortation qu’Allah vous fait ! Allah est, en vérité, Celui qui entend et qui voit tout. »

 

Les actes du Hajuri et de ceux qui s'acharnent à le défendre ne représentent pas l'Islam, ils ne représentent pas la Sounna et ils ne représentent pas le manhaj Salafi. Et celui qui prétend qu'il représente l'Islam a certes accusé l'Islam d'être une religion de dureté, de brutalité et de violence dans laquelle on insulte et maudit les autres et on leur fait du hajr. La personne qui prétend cela aura ainsi accusé l'Islam de tous les fléaux possibles. Donc, celui qui dit que ces actes représentent le manhaj Salafi a certes accusé et opprimé le manhaj Salafi. Et celui qui dit que ces actes représentent la Sounna a, certes, accusé et opprimé la Sounna. Par Allah, celui-là ne représente que lui-même et comme vous l'avez entendu, l'Islam, le manhaj Salafi et la Sounna sont innocents de ce genre d'attitudes hargneuses. Et nous avons un bel exemple à suivre. Alhamdulillah, le Coran est la Sounna sont présents.

 

Vous savez qu'il y a eu une divergence entre les anges de la miséricorde et les anges du châtiment. Ils ont divergé sur qui d'entre eux devait prendre l'âme de la personne qui a tué 100 personnes. Les anges du châtiment ont dit : « il n'a jamais fait le moindre bien et nous sommes plus en droit de prendre son âme, car il a tué 100 personnes. » Les anges de la miséricorde ont dit : « il est venu pour se repentir à Allah. Celui qui se repent, Allah lui pardonne, car le repentir annule tous les péchés du passé. » Les anges se sont donc disputés, mais ils ne se sont pas insultés, ils ne se sont pas faits du hajr et les anges du châtiment n'ont pas dit aux anges de la miséricorde : « vous êtes des Mumayi'un! Comment pouvez-vous accepter une chose pareille: quelqu'un qui a tué 100 personnes ! Par Allah, même si vous montez sur la planète Mars, on vous rattrapera. Il n'y a que nous qui pouvons prendre son âme! » Non, le bon comportement et le respect mutuel sont toujours restés présents entre eux comme ce fut également le cas pour les compagnons et les grands savants lorsqu'ils divergeaient.

 

Mes frères, il y a des règles et des principes à respecter et on n'accepte pas les troubles. On ne juge pas l’affaire en se basant sur les idées d'une tribu. Il ne faut pas tenter de prendre le monopole dans cette affaire en jugeant selon ses passions. L'affaire est une affaire de religion où l'on se base sur le Coran et la Sounna. Ensuite, Allah leur a envoyé un ange sous l’apparence d'un homme qui a jugé entre eux. Les anges n'ont pas dit : « On n'accepte pas son jugement. Croyez-vous qu'on va accepter le jugement de celui-là ? Comment ? Insinuez-vous qu'on ne comprend pas les choses et qu’on n’est pas capables de raisonner ? » Non, l'ange a jugé entre eux et l'affaire s'est terminée là. Cela ne leur a pas pris un, deux, trois, cinq ou six années dans lesquelles il y a eu du hajr, des insultes et des bagarres. C'est pourquoi je vous dis : ce qu'on fait les Hajuris est uniquement représentatif d’eux-mêmes, cela ne représente ni l'Islam, ni la Sounna, ni le manhaj Salafi, ni la Dawa des gens de science.

 

En effet, Cheikh Moqbil acceptait les divergences venant de la part de ses étudiants. Il prenait un avis et ses étudiants en prenaient un autre. Et malgré cela, il leur faisait des introductions. Le Cheikh n'a pas dit : « Non, moi je vois que tel rapporteur est faible alors que toi tu vois qu'il est acceptable. C'est fini ! T'es viré! » Non, il les encourageait et leur écrivait des préfaces. De plus, le cheikh aimait qu'on le contredise si cela se passait dans les limites du domaine de la divergence. Qu'Allah lui fasse miséricorde, Cheikh Moqbil fut un père, un homme tendre rempli de miséricorde pour tous ces étudiants, qu'ils soient du Yémen ou de l'étranger. Il est décédé et ses étudiants font des douas pour lui. Ils implorent Allah de lui accorder Sa miséricorde. Certes, ses étudiants ont seulement connu le bien et la tendresse de sa part…

 

Nous demandons à Allah de nous guider, de guider tous les musulmans et de nous guider vers ce qu'Il aime.»

 

(Parole du Cheikh donnée à Shihr)

AUDIO : http://www.albaidha.net/vb/showthread.php?t=43345 

 

EL WASABI CONFIRME: « HAJURI EST UN INNOVATEUR»

 

Voici une question posée à Cheikh El Wasabi quelques jours après sa parole sur la secte des Hajuris:

 

Question: Certains répandent que vous avez rendu mécréant Yahya El Hajuri.

Le Cheikh: Je ne l’ai pas kaffar mais j’ai dis que c’est un innovateur, et il a de nombreuses innovations.

 

(Parole du Cheikh donnée à Hadramout)

Source :http://wahyain.com/forums/showthread.php?t=2975

 

Lisez également « CHEIKH WASABI PARLE DES ÉTRANGERS QUI SE SONT FAIT EXPULSÉS DE DAMMAJ» ici:

 

CHEIKH WASABI DEVOILE LES MENSONGES DE YAHYA EL HAJURI

 

Voici les paroles de Cheikh Mohammed Bin Abdel Wahab El Wasabi qui a témoigné à plusieurs reprises que Cheikh Yahya ment sans gêne. Dans cette réplique, Cheikh El Wasabi a dévoilé trois mensonges de Cheikh Yahya. Le premier est celui où Cheikh Yahya accuse Cheikh Wasabi d’avoir dit qu’il serait prêt à recevoir Douwaych. Le deuxième mensonge est celui sur Cheikh Rabi’ dans lequel Cheikh Yahya avait prétendu que Cheikh Rabi’ aurait dit en présence des savants que ceux qui ont été virés de Dammaj sont des pervers. Et le troisième mensonge se trouve écrit dans une réfutation contre Cheikh Oubeyd et dans lequel Cheikh Yahya dit qu’il n’a jamais dit que l’Université de Médine est purement sectaire. Cheikh Wasabi a demandé à Cheikh Yahya de se repentir pour ses mensonges :

 

« Et quelqu’un pourrait dire : ‘on dit sur vous que vous êtes prêt à recevoir…qui ?... Douwaych’. Je dis : ceci est un mensonge, ce n’est pas vrai. C’est un mensonge, ce n’est pas vrai. Et, alhamdoulillah, celui qui a prononcé ce mensonge (cad Cheikh Yahya) a avoué que ceci s’est déroulé en présence des savants. Et ces savants sont présents et vivants. Et c’est pourquoi je dis aux étudiants : ne vous précipitez pas à prendre chaque parole. Allah a dit : « Ô vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait. » Et il en est de même pour son mensonge sur Cheikh Rabi’ وفقه الله lorsqu’ils ont rapporté sur lui qu’il a dit :’Ceux qui ont été expulsés de Dammaj sont des pervers ou des débauchés’. Ceci est également un mensonge. Et celui qui a menti (cad Cheikh Yahya) était en présence des savants qui étaient dans l’assise, wal hamdoulillah. Les savants n’ont entendu ni la première parole (cad celle de Cheikh El Wasabi) ni la deuxième parole (cad celle de Cheikh Rabi’).  Et Cheikh Rabi’ est vivant, wal hamdoulillah, il est toujours en vie. Et l’homme n’est pas un ange et n’est pas infaillible, que ce soit Yahya ou autre. ‘Chaque homme fait des erreurs, et les meilleurs parmi ceux qui font des erreurs sont ceux qui se repentent’.  Et vous connaissez tous le mensonge sur Cheikh Oubeyd concernant l’Université de Médine. Il (Cheikh Yahya) a nié avoir dit sur l’Université ce qu’il a dit et puis est venu la casette avec sa voix. Il faut que Cheikh Yahya se repente du mensonge. Que ce soit le mensonge contre moi, ou contre Cheikh Rabi’, ou contre Cheikh Oubeyd qui a eu lieu dans ce fascicule…  »

 

Cheikh El Wasabi explique dans sa réplique que les mensonges de Cheikh Yahya sont nombreux et dit:

 

«Et Allah a persisté d’exposer l’homme (cad Cheikh Yahya) et de montrer sa vrai face et de montrer que c’est un grand menteur et qu’il ment, mensonge après mensonge après mensonge et il y encore a beaucoup d’autres mensonges»

 

«Il (cad Cheikh Yahya) a menti et ses mensonges ont atteint l’horizon»

 

Écoutez toutes ces paroles de Cheikh Wasabi ici : http://www.box.net/shared/k4m7hhn3sz

 

LA FABULEUSE NASIHA DE CHEIKH WASABI AU DEBUT DE LA FITNA

Il y a quelques jours, le plus grand savant du Yémen, Cheikh Mohammed Bin Abdel Wahhab El Wasabi, a fait une nasiha fabuleuse aux toulab el ilm concernant la fitna au Yémen qui règne maintenant depuis plusieurs années.

Dans son conseil il a expliqué que tous les savants du Yémen et en Arabie sont d'accord pour dire que Cheikh Abderrahman حفظه الله n'est pas un hizbi et que les gens de Dammaj se sont trompés dans le tabdi’ de ce savant salafi.

Nous espérons que les paroles de Cheikh El Wasabi atteindront nos frères de France qui sont toujours à Dammaj et qui persistent à rendre hizbi leurs frères qui suivent les conseils des savants dans cette fitna. Voici quelques passages de la nasiha du Moufti du Yémen, Cheikh Mohammed El Wasabi:

Question: « Nous avons chez nous un imam de mosquée qui veut empêcher les jeunes de prendre les paroles des savants, quelle est votre nasiha? »

La réponse de Cheikh El Wasabi: « Mon conseil a lui est qu'il arrête cela et je le conseil d’être avec les savants, car le prophète صلى الله عليه وسلم a dit: ‘La main d'Allah est avec la Djama'a’ et comme il l'a dit : ‘La baraka se trouve avec vos grands (savants)’. Alors, applique-t-il ces deux hadith illustres? ‘La main d'Allah est avec la Djama'a’ tant que les savants et les chouyoukh sont avec la vérité et avec les preuves et avec la science et l'équité. Et c'est ce qui est le cas dans cette fitna. Qu'Allah récompense les savants qui ont signé la déclaration de Ma'bar et ensuite la déclaration de Hodeïda, car la vérité (dans cette affaire) est avec eux et Allah les a accordés, le succès et il a uni leurs paroles et il les a guidé dans leurs points de vue. Et c’est aussi ce que nous avons vu dans la nasiha en or de Cheikh Rabi', qui est une nasiha qui joint les deux déclarations précédentes. Car elle signifie que Cheikh Rabi', lui aussi, est avec les savants ainsi que Cheikh Oubeyd El Djabiri. Elle signifie que la parole des savants s'est réunie dans cette fitna par la grâce d'Allah et que, Cheikh Abderrahman El Adany fait partie d’Ahl El Sounna et que (Cheikh Yahya) El Hadjouri s'est trompé dans son tahzib de Cheikh Abderrahman El Adany. Ceci est ce qui est vrai et c’est la vérité. »

Cheikh El Wasabi a ensuite comparé cette fitna à celle de Aboul Hassan El Ma’ribi lorsque les savants se sont réunis pour dire qu’il était en tort. Il dit que dans cette fitna Cheikh Yahya حفظه الله s’est trompé, car il n’y a aucune preuve pour dire que Cheikh Abderrahman est un hizbi :

« Et comme vous le savez aussi, quand les savants se sont réunis pendant la fitna de Aboul Hassan, Allah a accordé la réussite aux savants du Yémen et a ceux en dehors du Yémen et leur parole, par la grâce d'Allah, s’est unie jusqu'à présent pour dire qu’Aboul Hassan est dans l'erreur...ensuite est apparu la détérioration d’Aboul Hassan et son hostilité envers ses frères. Exactement comme c'est le cas actuellement dans cette fitna : la parole des savants s'est unifié au présent comme elle s'était unifiée au passée quand ils ont dit que (Cheikh Yahya) El Hadjouri s'est trompé et que (Cheikh Abderrahman) El Adany fait partie d'Ahl El Sounna wal Djama'a. Et l’accusation de (Cheikh) El Hadjouri envers (Cheikh) Abderrahman El Adany dans laquelle il dit que c'est un hizbi n'est pas correcte, car il n'y a aucune preuve pour affirmer cette accusation. »

Et c’est aussi ce qu’ont dit les autres savants du Yémen comme Cheikh El Bora’i’ qui a dit : « Nous avons entendu que Cheikh Abderrahman et ceux qui sont avec lui se font accuser de hizbis, mais où sont les preuves ?! » (Source : نصائح علماء الأمة de Cheikh El Wasabi p.73). En effet, il n’y a aucune preuve pour dire que Cheikh Abderrahman est un hizbi et quand vous demandez à ces frères de ramener une preuve ils sont incapables de vous répondre.

Et quand des nouveaux frères arrivent à Dammaj on leur dit : « il ne faut pas s’accrocher aux savants, mais a la vérité ! ». Ils leur disent que ceux qui sont avec les savants ont du tamyi’ et c’est ainsi que les gens de trouble éloignaient les nouveaux toulab de France des savants d’Ahl El Sounna. Mais où ont-ils trouvé cette règle ? Ne savent-ils pas que les savants sont les héritiers des prophètes, ce sont eux qui nous montrent la vérité. Comme si les savants ne suivaient pas la vérité, comme si les savants d’Ahl El Sounna ne s’accrochent pas à la vérité. Comme si des nouveaux toulab de France qui viennent de sortir de la cité n’ont plus besoin des savants pour les guider et leur montrer la vérité et qu’ils sont capables de trouver la vérité en période de fitna sans revenir aux savants. Cette règle est un dénigrement pour les savants, car elle insinue que nos savants se trouvent dans un camp et que la vérité se trouve dans un autre. Cheikh El Wasabi montre bien qu’il faut être avec les savants et nous explique qu’il n’est pas permis d’éloigner les toulab des savants :

« Allah a dit : ‘Et quand vous parlez, soyez équitables même s'il s'agit d'un proche parent’. Nous avons été ordonnés d'être juste et équitable dans nos paroles et nos jugements. Tout comme les toulab el ilm et les a'wam d'Ahl El Sounna étaient avec les savants lors de la fitna d'Aboul Hassan, wal hamdoulillah, Allah (dans cette fitna) a également accordé le succès aux savants et aux étudiants lorsqu'ils ont suivi les savants. Et les savants ont dit la vérité par laquelle ils se rapprochent d'Allah. Et dans cette affaire c'est pareil, il y a une personne qui a dit vrai et une autre qui s'est trompée et celui qui a fait un idjtihad et s'est trompé a une récompense et celui qui a fait un idjtihad et a dit juste a deux récompenses. Et les savants, wal hamdoulillah, sont toujours sur la même parole d'avant concernant cette fitna et disent que Cheikh Abderrahman fait partie d'Ahl El Sounna wal Djama'a et il ne convient pas pour un imam d'éloigner les gens des savants, plutôt, il faut qu'il soit avec les gens de science comme l'a dit Allah ta'ala: ‘Ceux qui émiettent leur religion et se divisent en sectes, de ceux- là tu n'es responsable en rien : leur sort ne dépend que d’Allah’ et les savants, qu'Allah les récompense, appellent à unifier la parole tout en se basant sur ce verset et sur des autres versets qui ont la même signification comme : ‘Et cramponnez-vous tous ensemble au "habl" (câble) d’Allah et ne soyez pas divisés’ Les savants n'appellent pas à la division, mais plutôt ils font tout pour unir leur parole, car c'est une da'wa juste qui est basée sur le Coran et la Sounna »

Beaucoup d'injustices se sont déroulées à Dammaj pendant cette fitna. Des frères se font virer parce qu’ils ont appelé les savants d'Arabie pour demander conseil. Les frères de trouble leur font de l’imtihan sur Cheikh Oubeyd, Cheikh Wasabi et Cheikh Abderrahman et celui qui refuse de dire que ce dernier un hizbi devient lui-même hizbi. Ensuite ils les font asseoir chez le cheikh pour les faire virer de Dammaj. En plus ces fouteurs de trouble sont en général des fainéants qui perdent leur temps dans la médisance et les mises en garde. Regardez ce que dit Cheikh El Wasabi sur ce genre d’injustices :

« Il faut savoir que l'injustice (d'ici-bas) sera une grande injustice le Jour de l'Au-delà et Allah n'aime pas les injustes. Allah a dit : ‘Et quant aux injustes, Il leur a préparé un châtiment douloureux’ et Allah a dit: ‘Nous avons préparé pour les injustes un Feu dont les flammes les cernent. Et s'ils implorent à boire, on les abreuvera d'une eau comme du métal fondu brûlant les visages. Quelle mauvaise boisson et quelle détestable demeure !’ Si Cheikh Abderrahman El Adany, qu'Allah lui accorde le succès, dit qu'il est avec les savants et qu'il met sa main dans leurs mains et dit que sa parole est la parole des savants et qu'il accepte entièrement la vérité et que nous lui disons: « Non, tu es un hizbi ! » ceci est de l'injustice, c’est haram. Aboul Hassan était entêté et refusait d'accepter la vérité et critiquait ceux qui lui donnaient du conseil et il était impudent envers eux. Il les insultait et leur faisait des injures et les dénigrait et se moquait d’eux... Abderrahman n'a rien eu de tout ça et chaque fois qu'il s'est assis avec les savants nous avons entendu de bonnes paroles, qu'Allah le récompense. Même quand il est parti seul à Aden, nous n'avons entendu que du bien de lui. Il enseigne le bien et il fait des conférences. On craint pour celui qui ne l'aide pas dans ce bien qu'Allah le punisse par le même genre d'actes qu'il a fait aux autres »

Cheikh El Wasabi a dit que Cheikh Moqbil رحمه الله avait vu un grand bien dans Cheikh Abderrahman et qu’aujourd’hui ce bien est devenu clair :

« Et Cheik Moqbil رحمه الله a ressenti en toi ce bien que tu possèdes et en effet, c'est une chose que nous avons constatée par la grâce d'Allah. Il faut donc que Cheikh Yahya El Hadjouri craigne Allah pour ce qu'il a fait à son frère le Cheikh Abderrahman El Adany et pour ce qu'il a fait aux autres savants, aux étudiants et aux prêcheurs. Notre Prophète صلى الله عليه وسلم a dit: ‘Le Miséricordieux a de la miséricorde pour ceux qui sont miséricordieux' et il a aussi dit : 'Celui qui n'a pas de la miséricorde (envers les autres) ne recevra pas de miséricorde (d'Allah)’ »

Cheikh El Wasabi appelle à la douceur et à la sagesse et dit que la da’wa d’Ahl El Sounna est basée sur la miséricorde :

« La Da'wa des savants, qu'Allah les récompense, que ce soit Cheikh Rabi’ ou Cheikh Oubeyd ou Cheikh Nedjmi رحمه الله ou les autres savants du Hidjaz, du Najd ou les savants du Yémen, leur da'wa est une da'wa de miséricorde pour les grands et les petits. C'est une da'wa de miséricorde, ils n'utilisent ni agressivité ni injustice. Incha Allah, ils n'ont que douceur et l’amitié et 'le Misericordieux fait miséricorde a ceux qui sont misericordieux' et le prophète a dit : 'Ayez de la miséricorde pour ceux qui sont sur terre et celui qui est au-dessus des cieux aura de la miséricorde pour vous’. »

Cheikh El Wasabi conseil ensuite les toulab d’étudier chez Cheikh Abderrahman. Il dit que le fait que Cheikh Abderrahman soit parti de Dammaj est un bienfait pour les gens du Yémen, car il y a maintenant un grand merkez salafi à Aden :

« Le conseil que je donne à mes frères fillah d'Ahl El Sounna wal Djama'a à Aden et autre part c’est de craindre Allah Azza wa Djal et d’appliquer le Coran et la Sounna du prophète صلى الله عليه وسلم et qu'ils attachent de l’importance au taleb el ilm et qu'ils profitent de Cheikh Abderrahman El Adany, qu'Allah lui accorde le succès, car il se trouve dans votre région et il est proche de vous et il donne des cours bénéfiques et profitables, qu'Allah le récompense. Essayez de bénéficier auprès de lui et auprès des frères salafi qui enseignent chez vous et qui font tout pour unir la parole d'Ahl El Sounna et qui reviennent aux savants. Oh gens d'Aden, parmi les bienfaits qu’Allah vous a donnés est d’avoir un cheikh pareil, qu'Allah le récompense, car il est considéré parmi les grands toulab de Cheikh Moqbil رحمه الله et s'est distingué dans de multiples sciences comme en a témoigné notre père Cheikh Moqbil رحمه الله . Avec Cheikh Abderrahman, Allah vous a donné un bienfait et il est venu vers vous. Comme on dit : 'Il se peut qu'un mal soit un bien' Par cette fitna Allah nous a donné plusieurs privilèges et parmi ces privilèges est le fait que Cheikh Abderrahman est retourné auprès de ses frères dans sa ville. Cette fitna a produit plusieurs fruits, et parmi les fruits de cette fitna il y a le merkez de Fiyouch (le merkez de Cheikh Abderrahman) »

Cheikh Abderrahman, Cheikh El Wasabi, Cheikh Obeyd ont subi de grandes injustices tout au long de cette fitna, ils se sont fait insulter de dajal, menteur, hizbi, égaré, pervers, etc. Mais malgré toutes ces injustices, Cheikh El Wasabi demande d'avoir de la patience envers les gens de trouble:

« Et je dis aux gens d'Aden d'avoir de la patience et d'attacher de l'importance au taleb el ilm et si vous rencontrez de la dureté chez ceux qui s'acharnent sur (Cheikh Yahya) El Hadjouri il faut que vous patientiez et ne ripostez pas à cette dureté en faisant pareil, mais ripostez avec la patience et la douceur et avec un bon comportement et incha Allah, ce ne sera qu'une courte période et puis cette fitna sera entièrement terminée et la victoire sera pour celui qui patiente. Donc, ne ripostez pas avec les insultes ou les injures ou par un mal ou par le dénigrement ou la moquerie ou par autre chose. Poursuivez votre da'wa avec les savants qui sont à Aden. »

Les toulab el ilm qui ont écouté les savants, eux aussi, ont subi de nombreuses injustices lors de cette fitna. Plusieurs parmi eux se sont fait badda’, insulter et virer de Dammaj. Beaucoup parmi eux n’ont aujourd’hui plus la possibilité d’étudier le tawhid ou d’autres sciences, car les frères à problèmes les ont fait partir de Dammaj. A nouveau, Cheikh El Wasabi incite les toulab de patienter avec des cas pareils et de se consacrer au taleb el ilm :

« Occupez-vous de ce qui vous sera utile et si on t'a insulté, sache qu’on a insulté celui qui est meilleur que toi. Ne soyez pas angoissé, qu'Allah vous récompense, celui qui t'insulte, t'injure et te dénigre ou se moque de toi, celui qui dit de toi que tu es un moubtadi’ ou un hizbi, sache que des gens qui sont mieux que toi ont subi pire que ça. Il ne vous reste que la patience et l'attente (de la récompense). Attendez-vous à être récompensé auprès d'Allah soubhanahou wa ta'ala car Allah est avec ceux qui sont patients: ‘Allah est avec ceux qui sont endurants’, ‘Et celui qui patiente et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires’. N'aimerais-tu pas qu'Allah soit avec toi, qu'il t’aide, qu’il t'accorde la réussite et la guidance ? Si tu aimes ça, patiente ! On t'insulte et on t'injure, patiente ! …Dans des situations pareilles, tu te retrouves avec le Coran et la Sounna alors que ton frère dit de toi que tu es un moubtadi’, un hizbi ou un égaré ou que tu fais partie d'une hizbiya enveloppée ou il dit de toi que t’es l’adepte d’une nouvelle secte et toi, tu patientes. Sache, qu'Allah est plus savant sur ses créatures et sur ses serviteurs et toi, tu ne veux que la vérité et le bien et tu ne désires que de faire triompher la Sounna du prophète صلى الله عليه وسلم et la da'wa du prophète صلى الله عليه وسلم. Remercie Allah que tu sois avec les savants, qui te nuira? Personne, car tu es avec les chouyoukh et les savants d'Ahl El Sounna wal Djama'a au Yémen et en dehors du Yémen, qu'Allah vous récompense…Et comme vous savez, parler sur l'honneur des autres n'est pas une chose qui doit être prise à la légère. Celui-là retrouvera son péché auprès d'Allah énorme. Et c’est pourquoi vous voyez que les acharnés, qui se sont enfoncés dans cette fitna, insultent et injurient les autres. Par contre, ceux qui sont avec les savants, maa cha Allah, ils ont un bon comportement et du respect et ils suivent les paroles qui sont bien et justes »

Cheikh El Wasabi conseil d’écouter les nasiha de Cheikh Moqbil رحمه الله et de commencer à répandre la da’wa a Aden :

« Et combien de fois avons-nous entendu notre cheikh et père, Cheikh Moqbil رحمه الله , encourager les étudiants à multiplier leurs efforts dans la da'wa vers Allah en dans l'enseignement et dans les cours. Il disait :'Tout ce qui contredit la vérité se dissoudra ' et en effet (le faux) s’est dissout et vous êtes resté sur ce que vous êtes. Prenez les conseils de Cheikh Moqbil رحمه الله que ce soit lors de sa vie ou après sa mort. Démarrez votre da'wa et démarrez vos cours et soyez avec votre cheikh : Cheikh Abderrahman, qu'Allah lui accorde le succès »

Actuellement, nous voyons les conséquences de ceux qui n’ont pas voulu écouter la nasiha de Cheikh Rabi’ qui avait ordonné de bruler les roudoud (réfutations) qui se propageaient. Les frères qui ont lu ses roudoud se retrouvent aujourd’hui avec des ambiguïtés énormes et une haine envers nos savants qui est effrayante. C’est pourquoi Cheikh El Wasabi incite les toulab de ne pas prêter attention à ces fascicules :

« Il y a par exemple ces fascicules (de réfutations) qui sortent et qui contiennent des insultent et dans lesquels ils dénigrent et se moquent des autres. N'y prêtez aucune attention, car ces fascicules ne peuvent te nuire et ne nuisent que ceux qui disent ces paroles et incitent à les propager. Toi par contre, alhamdoulillah, tu préserves ta langue, remercie Allah, car tu es avec les savants. »

Cheikh Wasabi et les savants du Yémen patientent toujours avec Cheikh Yahya et espèrent qu’il reviendra un jour sur ses erreurs:

« Et en ce qui concerne Cheikh Yahya ; nous ne désespérons pas, il se peut qu'Allah lui accorde le succès et qu'il le guide, il se peut qu'Allah lui fasse comprendre les choses, car il est notre frère fillah et nous sommes tous sortis de la même école: le Coran et la Sounnah, au pied de Cheikh Moqbil رحمه الله . »

Ecoutez l’audio de la nasiha de Cheikh El Wasabi ici : 


https://www.box.com/s/5vxzdkqxqw0gq7j4j8hg



https://www.box.com/s/m5alvymqo4723g2q892p


Wal hamdoulillah

 

source : ici

Published by kitab wa sounnah - dans Mise en garde
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 12:35

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

Mise en Garde de Cheikh Mohammad Al Wassabi sur

 

yahya al hajoury et ses suiveurs.

 

 

 

 

foudreok1.gif

 


La dureté de Yahya Al Hajouri et de ses élèves (arabe) - Cheikh Mohammed Al Wasabi

 

 

 

 

Le première audio de cheikh wassabi sur yahya il date du 2 decembre 2012 :


source :


http://wahyain.com/forums/showthread.php?t=2956&s=5539f1990690aad8bdabf147b63104da

 

 

 

Yahya Al Hadjoury est un Moubtadi' :

 


 

 

 

source :

 

 

http://wahyain.com/forums/showthread.php?t=2999&s=5539f1990690aad8bdabf147b63104da

 

 

 

Paroles de vérités sur Yahya Al Hajouri et ses suiveurs (arabe) - Cheikh Mohammed Al Wasabi

 

 

 

 

 

 

Al Firqat Al Hajouriya n'ont aucun fondement à la Salafiyya (arabe) -

Cheikh Mohammed Al Wasabi

 

 


 

 

 

Reponse de Cheikh Al Bour'i sur la question autour du djarh du grand

 

savant Al Wassâbi sur al hadjouri !!

 

 

 

 

 

 

 

 

source :

 

 

http://www.m-sobolalhoda.net/salafi/showpost.php?p=2189&postcount=2

Published by kitab wa sounnah - dans Mise en garde
commenter cet article

Présentation

  • : Kitab Wa Sounnah
  • Kitab Wa Sounnah
  • : islam religion minhaj mise en garde
  • Contact

15385752accueil-gif.gif

 

 

twitter logo

 

bouton c-copie-1

 

Hautblog.png

  bouton 'aqida

feuillesetfleur_separateur.gif

bouton-salat.gif

feuillesetfleur_separateur.gif

bouton-minhaj-copie-1.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-jeune-ramadan.gif

feuillesetfleur separateur

bouton fatwa

feuillesetfleur separateur

bouton-mise-en-garde.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-femme.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-comportement.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-audio.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-annonce.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-seminaire.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-imformatique.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-radio.gif

feuillesetfleur separateur

 

Basblog.png

Contact



e-mail

Paiement

 

logo paypal