Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 20:41

La femme qui se maquille et se parfume puis sort de chez elle

 

 

Q : Quel est l’avis de l’islam concernant la femme qui se parfume et se maquille, puis sort directement pour se rendre à son école ? Quel genre de parure (Zîna) la femme musulmane a-t-elle le droit de montrer aux autres femmes ?

 

 

R : Il est interdit pour la femme de sortir parfumée pour se rendre au marché car le Prophète, sur lui la prière et le salut d’Allah, a dit :

 

« Lorsque la femme se parfume et passe à côté d’une assemblée, elle est considérée comme telle »,

 

c’est-à-dire fornicatrice1, en raison de la séduction qu’elle peut causer.

Cependant, si la femme est accompagnée en voiture de telle manière que son parfum n’est senti que par un proche2, et qu’ensuite, elle descend vite pour entrer dans l’école sans qu’il n’y ait d’hommes autour d’elle, alors il n’y a pas de mal à ce qu’elle se parfume.

En effet, aucun inconvénient n’est engendré par cela, car la femme est considérée dans sa voiture comme dans sa maison. C’est pour cette raison qu’il n’est pas permis à un homme de laisser sa femme ou toute autre femme sous sa tutelle prendre la voiture toute seule avec un chauffeur car ceci est considéré comme un isolement en tête-à-tête interdit (Khulwa) en islam.

Dans le cas où la femme passe à côté des hommes, il n’est pas permis qu’elle se parfume.

 

A cette occasion, je voudrais attirer l’attention des femmes sur celles qui apportent du parfum pendant les nuits du mois de Ramadan et en donnent aux autres, de telle sorte qu’elles quittent la mosquée parfumée. Or le Prophète, sur lui la prière et le salut d’Allah, a dit :

« Que toute femme qui touche à un parfum n’assiste pas à la prière al-cIshâ avec nous. »3

Par contre, il n’y pas de mal à apporter de l’encens pour parfumer la mosquée.

 

Concernant le vêtement dans lequel la femme peut se montrer aux autres femmes, il lui est permis de montrer tout vêtement conforme aux habitudes et religieusement licite. Par contre, il ne lui est pas permis de porter des parures interdites, comme des tissus transparents qui laissent transparaître la peau ou un vêtement serré montrant ses formes, car ceux-là sont compris dans le hadith du Prophète, sur lui la prière et le salut d’Allah :

 

« Deux catégories font partie des gens de l’enfer et je ne les ai pas encore vues... »

 

et il a cité :

 

« Des femmes dévêtues bien que vêtues, séductrices et faciles à séduire. Elles portent une coiffure haute comme la bosse recourbée des chameaux à longs cous. Elles n’entreront pas au paradis et n’en sentiront même pas l’odeur. »4


 

Fatwa de cheikh Otheimine,

Min al-Ahkâm il-Fiqhiyyati fil-Fatâwâ an-Nissâ’iyya, page 53,54

 

 

1 Rapporté par At-Tirmidhî dans le chapitre du bon comportement (n°2786) qui dit que ce hadith est Hassan Sahîh, par Abû Dâwûd dans le chapitre des femmes qui cherchent à imiter les hommes (n°4174 et 4175), et par An-Nassâ’î dans le chapitre de la parure (8/153).

2 C’est-à-dire par une femme, ou un homme faisant partie de ses Mahârim.

3 Rapporté par Muslim dans le chapitre de la prière (n°444).

4 Rapporté par Muslim dans le chapitre du vêtement (n°2128)

 

 

.

 

Published by kitab wa sounnah - dans Femme
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 23:06

Les Femmes et la Da'wa


Shaykh Muhammad Nasirud Din Al-Albani





 

Question : Quelle est la meilleure voie pour les femmes pour faire da'wa ?

 

Réponse : Je dis aux femmes : restez dans vos maisons et ne vous occupez pas de la da'wa. Je réprimande l'utilisation du mot Ad-Da'wa, particulièrement par le jeune homme qui dit : « ceux-là sont des gens de Da'wa » comme si da'wa était devenu la mode des derniers temps. Maintenant toute personne qui a une petite connaissance devient un da'iya (prêcheur). La question ne s'est pas arrêtée aux jeunes hommes, mais est arrivée aux jeunes femmes et aux ménagères, au point qu'elles aient abandonné leurs obligations dans leurs maisons et envers leurs maris et leurs enfants. Elles se sont détournés des choses obligatoires vers ce qui ne leur est pas obligatoire, comme de faire da'wa. La règle générale pour la femme est de rester dans sa maison comme il été légiféré pour elle et de ne sortir qu’en cas de besoin. Ceci d’après la parole du prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) :


 


« …et leurs maisons sont meilleures pour elles. »


 


Par opposition à la prière à la mosquée. De nos jours, nous voyons une manie répandue chez les femmes qui fréquent les mosquées pour les prières en commun en plus de la prière du vendredi. Cependant, leurs maisons sont meilleures pour elles, sauf s'il y a une mosquée près de chez elles et que l'imam est un savant et qu’il enseigne la science aux présents. Alors, les femmes peuvent sortir pour la prière à la mosquée, écouter la science; il n'y a rien pour les en empêcher. Quant à la femme excessivement impliquée dans la da'wa, elle doit rester dans sa maison et lire des livres que lui fournissent son mari, son frère, ou ses maharim (parents masculins qu'elle ne peut épouser). Alors, il n'y a rien pour l'empêcher de prendre un jour où elle invite certaines femmes à venir chez elle, ou qu'elle les rejoigne dans la maison d'une femme pour partager la science religieuse. Et cela est mieux que si un groupe de femmes se rend chez elle.


 


Quant au fait qu’elle s'engage dans un voyage, qui pourrait être un voyage sans mahram, alors qu’on dit qu'elle est sortie pour da'wa. Ceci est une des innovations des temps modernes et ce n'est pas spécifique aux seules femmes. Même certains jeunes hommes parlent excessivement de da'wa alors qu’ils ont très peu de connaissance.

 

 

Article tiré du site troid.org

Source : Al-Asalah (n°°19)

Traduit en français par les salafis de l’Est

Published by abou3oubeid - dans Femme
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 10:47

Le prêche pour la femme est-il obligatoire ?

 

Al-Imâm SHeikh ’Abdel-’Azîz Ibn ’Abdullâh Ibn BâZ (rahimahullâh) 

 


BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

 

Question : 

Quel est votre point de vue sur la femme et le prêche [Da’wah] pour Allâh ? 

Réponse : 

Pour la femme comme pour l’homme, il leur est obligatoire [Wâdjib] à tous deux de prêcher pour Allâh, avec le commandement du bien et en condamnant ce qui est mal. Les preuves provenant du Qor’ân et de la Sounnah sont générales à l’ensemble [des deux], en dehors de ce qui a été spécifié par les preuves. Les paroles des savants [Ahl al-‘Ilm] sont claires sur cela. Parmi les preuves du Qor’ân, il y a la Parole d’Allâh – Ta’âla :

 [1] 

« Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable »

 

Et : 

 [2] 

« Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez en Allâh. »

 

Et elles doivent appeler à Allâh avec un comportement légiféré [Adâb ach-Char’iyyah] comme ce qui est demandé aux hommes, et elles doivent liés à cela la patience [Sabr] et le désir d’obtenir la récompense divine [Ihtissâb], sur la base de ce que Allâh – Ta’âla – dit :

 [3]

« Et soyez endurants, car Allâh est avec les endurants. »

 

Et Allâh – Ta’âla – a dit de Luqmân le sage, lorsqu’il a dit à son fils :

 [4]

« O mon enfant, accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise ! »

 

Ensuite, qu’elle dirige sur elle un autre ordre, qui est la chasteté [et la pudicité], le voile [Hijâb] et les actions pieuses [‘Amal as-Sâlih], et qu’elle s’éloigne de l’exhibitionnisme [Tabaroudj] et de la mixité [Ikhtilât] avec les hommes qui est interdite. Et cela, afin que son prêche soit des paroles et des actes basés sur tout ce qu’Allâh lui a interdit. [5] 

Notes


[1] Coran, 9/71

[2] Coran, 3/110

[3] Coran, 8/46

[4] Coran, 31/17

[5 Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, vol-7 p.328

Published by abou3oubeid - dans Femme
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 14:45

Question poser à Cheikh 'Oubeid al jabari

Question :


Certaines sœurs publient des messages (« posts ») basés sur la science sur certains sites Internet, et elles réfutent certains auteurs de ce qu’ils ont apporté comme avis. Quel est, donc, votre opinion concernant ceci ?

الجواب :


أنا أنصح كل مسلمة وخاصة السلفيات ألا يخضن هذا المجال . أولا لما في هذا من ضياع الوقت وثانيا يعرضها للسخرية والتهكم من المتهورين ومرضى القلوب واذا كانت ولا بد فاعلة , فالتقتصر على سماع الدروس العلمية من من (تعرفهم) بالعلم والديانة والفضل وكذلك لا مانع أن تنشر أقوالا وفتاوى لعلماء فضلاء ليفيد منها أخوانها وأخواتها.


Réponse :



Je conseille toute sœur musulmane, et les sœurs salafies en particulier, de ne pas prendre part à ces choses-là.
Premièrement : en raison de la perte de temps qui découle de cela.
Deuxièmement : elle s’expose à être la risée et la source de divertissements des insouciants et des personnes au cœur malade. Et si elle est dans l’obligation de faire cela, qu’elle se contente, alors, d’écouter les leçons basées sur la connaissance de ceux qui sont connus pour leur science, leur pratique de la religion et leur excellence. De même, rien ne lui empêche de propager les avis et fatwas des grands savants de sorte que ses frères et sœurs puissent en profiter.

السؤال :


ماهي ضوابط حديث الأخوات مع الأخوة أو العكس في الانترنت ؟


Question :

Quelles sont les règles générales concernant le dialogue de sœurs avec des frères, ou vice-versa, sur Internet ?

الجواب :


أين كنت !!! من جوابنا ؟؟؟ نحن ننصح بترك هذا المجال , مجال محادثات وتبادل أحاسيس ومشاعر كما قدمت و ثانيا , وهو ما أضيفه هنا جوابا على سؤالك أقول كثير من مرضى القلوب يدخلون البرامج النسائية باسماء نساء أم فلان !! أم فلان !! وقد يتسمى باسم امرأة . ومقصدهم في ذلك التفكه بأذية المسلم


Réponse :


Avez-vous écouté ma réponse précédente ?! Nous leur conseillons d’abandonner ces choses-là, à savoir les discussions, les échanges émotifs et les sentiments comme mentionné précédemment ! Deuxièmement, et ceci est un ajout de ma part comme réponse à votre question, je dis que beaucoup de ceux au cœur malade entrent dans les programmes réservés aux sœurs avec des pseudos de sœur : « Oum » [1] ainsi et ainsi !! « Oum » ainsi et ainsi !! En effet, il se donne le nom d’une sœur dans l’intention de se divertir en causant préjudice à la femme musulmane.

_________________
[1] Oum : Ici, il est question de la kuniya de sœurs comme Oum Abdillah, Oum Hafsa etc...
Source : Sahab.net

Auteur : Sheikh ’Ubayd al Jâbiri

Traduction : Abou Abdillah

Published by abou3oubeid - dans Femme
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 14:28
Published by kitab wa sounnah - dans Femme
commenter cet article

Présentation

  • : Kitab Wa Sounnah
  • Kitab Wa Sounnah
  • : islam religion minhaj mise en garde
  • Contact

15385752accueil-gif.gif

 

 

twitter logo

 

bouton c-copie-1

 

Hautblog.png

  bouton 'aqida

feuillesetfleur_separateur.gif

bouton-salat.gif

feuillesetfleur_separateur.gif

bouton-minhaj-copie-1.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-jeune-ramadan.gif

feuillesetfleur separateur

bouton fatwa

feuillesetfleur separateur

bouton-mise-en-garde.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-femme.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-comportement.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-audio.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-annonce.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-seminaire.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-imformatique.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-radio.gif

feuillesetfleur separateur

 

Basblog.png

Contact



e-mail

Paiement

 

logo paypal