Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 17:50

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

 

 

 

 

 

 

Question :

 


Ceci est une question que j’ai reçue d’un groupe de frères de la ville de Bruxelles en Belgique. Et on m’a déjà posé des questions similaires, ainsi qu’à d’autres que moi, concernant des évènements semblables, dans d’autres pays, il y a peu de temps, comme au Yémen et avant cela en Arabie Saoudite et dans des pays du golfe, puis en Turquie, en France et en Angleterre et maintenant la question provient de frères de Belgique.

Ils disent dans leur question : L’enrôlement des jeunes s’est multiplié dans la ville de Bruxelles pour se rendre en Syrie combattre le partie de Bachar. Et la plupart de ceux qui sont visés sont les nouveaux, c’est-à-dire les jeunes, car ils ont un élan d’impulsion et ignorent les règles de la législation.

Il nous a été rapporté qu’un nombre d’entre eux s’est fait tué, qu’Allah nous pardonne ainsi qu’à eux et qu’Il leur fasse miséricorde. 

Cela renforce les prêcheurs du takfir qui profitent de ces occasions pour utiliser les sentiments des gens. Ils rassemblent les jeunes et leur montrent des vidéos dans lesquelles on voit ce que font les forces de Bachar aux musulmans comme meurtres et tortures et ils leur disent : « Regardez ce qu’ils font à vos frères et personne ne bouge. »

Ils prétendent que ce sont eux les croyants et que les savants ont donné des fatwas pour le jihad là-bas mais ils ne mentionnent pas qui sont ces savants qui ont donné ces fatwas. Ensuite, ils mentionnent les mérites du jihad extraits des textes du Coran et de la Sunna. Comme la parole d’Allah :


 

إِنَّ اللَّهَ اشْتَرَى مِنَ الْمُؤْمِنِينَ أَنْفُسَهُمْ وَأَمْوَالَهُمْ بِأَنَّ لَهُمُ الْجَنَّةَ يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ


« Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allah »

Ainsi que le hadith du Prophète :twisted:  dans les deux recueils authentiques :

« On lui a dit : Quelle est la meilleure des œuvres ? Il a répondu : « La foi en Allah et en Son Messager. » Et après cela ? Il a répondu : « Le jihad dans le sentier d’Allah. »

Ainsi que le hadith : « Celui qui meurt sans avoir combattu et sans avoir eu l’intention de combattre meurt sur une branche de l’hypocrisie. »

Un bon nombre de ces gens sont dans le début de la droiture. Nous souhaitons donc un éclaircissement à ce sujet et un éclaircissement de la position des gens de la Sunna concernant ces événements. Et quelle est la manière de se comporter avec ces jeunes enthousiastes pour se rendre là-bas et combattre ? Qu’Allah vous récompense en bien.

 


Réponse :

 


Qu’Allah vous récompense en bien également. Premièrement, je vous renvoi aux fatwas des machaikh et des savants de la Sunna sur ce sujet. Il y a beaucoup de fatwas du noble Cheikh Salih Al Fawzan ainsi que de notre Cheikh, Cheikh Obayd Al Jabiri et notre Cheikh, Cheikh Rabi’, qu’Allah les préserve, ainsi que d’autres machaikh qui ont parlé de ce sujet en question.

Et ce que je souhaite, c’est que les frères donnent de l’importance à trois choses concernant ce sujet.

Premièrement, qu’ils expliquent à ces passionnés qui sont les savants auxquels il convient de revenir lors de ce genre de troubles, d’évènements et d’incidents difficiles. Ceci est vraiment très important, car le fait de ne pas connaître qui sont ceux auxquels il est correct de revenir est une cause de la déviation de beaucoup de gens et de leurs éparpillements derrière chaque personne qui appelle à ce genre de choses.

Le deuxième point sur lequel nous attirons l’attention est d’éclaircir que les gens de la Sunna sont les plus savants de la vérité et ceux qui sont les plus miséricordieux envers les gens, comme l’a dit Cheikh Al Islam Ibn Taymiya, qu’Allah lui fasse miséricorde. C’est pour cela qu’il est impossible que cette situation soit un jihad légiféré et qu’ils n’y encouragent pas les gens ou qu’ils restent en arrière. Ceci est très loin d’arrivé aux savants de la Sunna et aux gens de la Sunna de manière générale.

Ceci amène celui qui raisonne et qui est véridique dans sa volonté de suivre la Sunna, sa voie et la voie des savants de la Sunna, à méditer et à réfléchir pour quelle raison les savants n’ont pas donnés ce genre de fatwas inconscientes qui ont été données par beaucoup de prêcheurs des passions et leurs semblables. Et ce afin qu’il rectifie son point de vue sur beaucoup de ces positions passionnelles et de ces appels basés sur les émotions qui poussent beaucoup de gens à devenir le combustible du feu des troubles.

Et parmi les choses sur lesquelles nous attirons l’attention à ce sujet, le fait que le jihad dans le sentier d’Allah dans les textes du Livre et de la Sunna a des règles et des conditions. Et parmi les choses sur lesquelles il faut le plus prêter attention, c’est que nous devons savoir que le vrai jihad dans le sentier d’Allah est celui qui est accompli pour que la parole d’Allah soit la plus haute.

Et où trouve-t-on cela ? Trouvez-vous cela dans ces épreuves qui arrivent aux musulmans ? Il faut donc faire attention et méditer sur ce point.

Si nos machaikh ne permettent pas aux syriens de participer à ce combat et leurs ordonnent de s’en écarter, alors que dire de ceux qui ne sont pas syriens ?! Ils ne permettent pas aux syriens de participer à ce combat alors que dire de ceux qui ne sont pas en Syrie ?! Il faut donc prêter attention à cela. Bien sûr, sauf pour une personne qui défend sa personne, son honneur ou ses biens. Celui-là, son cas est une exception.

Quant au fait de participer avec ce qui est appelé « l’armée libre » qui réunit toute personne confondue. Il y a dedans des chrétiens, des laïcs, des gens de différents groupes ainsi que des leaders et des prêcheurs du takfir et autres. Il n’y a donc pas de doute que ceci est contraire à la vérité.

Les musulmans ne doivent pas être idiots à ce point-là, au point d’être dans chaque fitna comme une échelle sur laquelle on monte et ils sont ainsi comme une route qu’empruntent ceux qui veulent atteindre le pouvoir.

Combien de troubles et d’épreuves sont passés dans lesquels le combustible et le feu de ces épreuves étaient beaucoup de ces jeunes passionnés et émotionnels ?

C’est pour cela que je répète que beaucoup d’entre eux doivent rectifier leur point de vue et méditer sur ce sujet posément, avec réflexion. Surtout qu’ils voient la réalité de ce qu’est cette « armée libre ». Qui la dirige ? Qui la soutient ? Quel est son but ? Et à quoi mène-t-elle ?

Fait-il partie du jihad sur le sentier d’Allah de mettre fin à un gouvernement nousayri pour mettre à la place un gouvernement laïc ? Ceci fait-il partie du jihad sur le sentier d’Allah ?

Regardez combien de gens ont prétendu que des choses faisaient partie du jihad sur le sentier d’Allah, alors qu’en réalité le but n’est que de faire tomber un gouvernement et de le remplacer par un autre et tous tournent autour de la laïcité et du modernisme que n’agréent pas la législation et la religion.

Donc, comment peut-on dire que ceci est un jihad sur le sentier d’Allah ?

Également pour ne pas que jouent avec nous ceux qui se servent de ce genre d’événement pour leurs affaires personnelles et leurs désirs, que ce soit pour leurs personnes, pour leurs groupes ou leurs pays. Et ces jeunes ne sont que des victimes.

Il faut donc méditer sur ce sujet avec réflexion et revenir aux savants véridiques qui œuvrent avec leurs sciences et qui sont les vrais héritiers des Prophètes. Il faut donc obligatoirement prêter attention à cela.

Ensuite, nous attirons votre attention sur un troisième point, qui rejoint également le deuxième point. Ces gens la ne réfléchissent-ils pas ? Comment est-il possible que les mécréants soutiennent le jihad sur le sentier d’Allah ? Ceux qui sortent des pays mécréants ont des facilités venant des pays mécréants pour se rendre dans ce pays. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut-il dire que c’est un jihad pour que la parole d’Allah soit la plus haute ?

Cela suffit pour que tu rectifies ton point de vue et que tu médites sur la réalité de cette affaire. Surtout dans ce genre de pays qui sont dirigés par les juifs. Ce sont les pays des juifs comme cela est connu de ceux qui ont de la connaissance. Et c’est la capitale de l’Union Européenne. Alors comment font ces gens-là pour ne pas réfléchir et prêter attention à cela ?

C’est pour cela que les savants ont mis en garde les jeunes musulmans afin qu’ils ne soient pas les victimes de ces troubles. Regardez ce qui s’est passé en Irak. Combien de gens ont été trompés sans que l’on sache s’ils sont morts sur la route ou s’il leurs est arrivé quelque chose. Sont-ils arrivés ou pas ? Et ainsi de suite.

C’est pour cette raison que les savants disent que le jihad légiféré doit être accompli sous l’étendard d’un gouverneur musulman et ceci fait partie des conditions du jihad. Mais de cette manière, dans le désordre, sans savoir où vont arriver ceux qui partent, qui va mettre la main sur eux, qui va les accueillir, où vont-ils être placés ? Comment vont-ils finir ?

Beaucoup d’entre eux vont dire : « peu importe ce qui arrive, nous voulons mourir en martyr et mourir sur le sentier d’Allah. ».

Je me rappelle d’une grande parole qu’a dit Cheikh Abdul ‘Aziz Ibn Baz, qu’Allah lui fasse miséricorde, pendant qu’il exhortait et conseillait aux combattants sur le sentier d’Allah de ne pas se jeter de leurs propres mains dans la destruction. Il a donc dit :

« La mort sur le sentier d’Allah est une chose grandiose, mais la vie sur le sentier d’Allah est encore plus grandiose que cela. »

La mort sur le sentier d’Allah est une chose grandiose, mais la vie sur le sentier d’Allah est encore plus grandiose que cela. Le fait que tu patientes pour que l’Islam et les musulmans profitent de toi est encore plus grand, et cela fait partie du jihad qui est peut-être plus élevé par rapport au fait que tu te jettes de tes propres mains dans la destruction. Il est même possible que tu sois dans le péché en faisant cela, car tu n’as pas obéit aux savants et tu n’as pas concrétisé ce à quoi appellent les textes du Livre et de la Sunna, tu n’as pas pris en considération le bien et le mal engendrés et tu n’as pas patienté sur ce quoi il t’a été ordonné de patienter.

Car le plus important n’est pas que tu meurs, mais le plus important est que tu meurs dans l’obéissance à Allah, que tu meurs en défendant la religion d’Allah et que l’objectif de ton avancée et ton repli soit que la parole d’Allah soit la plus haute. Regarde, avancée et repli, pour que la parole d’Allah soit la plus haute. C’est ceci qui est attendu de toi.

Donc si c’est ainsi, il est possible que de patienter en restant en vie soit plus dur que de te jeter par tes propres mains à la mort. Il est simple de partir et de jeter sa personne comme le font certains insouciants qui sont trompés par les prêcheurs du takfir et des attentats. Ils leur disent : « mets cette ceinture, fais-toi exploser et après cela tu seras au paradis inchaAllah. » Et beaucoup d’entre eux pensent qu’en faisant cela, ils obtiendront ce qui leur a été dit.

Il ne sait pas qu’en faisant cela, il a fait ce qui le mène au feu de l’enfer, et le refuge est auprès d’Allah, car il a tué sa propre personne et il a tué des gens innocents. Et ceci est un mal également.

Et vous savez que beaucoup de ceux qui dirigent l’armée libre font partie de l’organisation d’Al Qaida. Ils sont des prêcheurs au takfir et aux attentats. Des jeunes partent là bas en étant Sunnis et reviennent takfiris. S’il revient ! Ceci est dans le cas où il revient, il revient en étant takfiri.

Il convient donc de faire attention à ces impulsions et ces sentiments qui ont pour fin la perdition ici-bas et dans l’au-delà. Et cela aide les ennemis de cette religion, parmi les hypocrites, les associateurs et les mécréants à atteindre ce qu’ils veulent en affaiblissant et en détruisant ceux pour lesquels on espère le bien.

Ces troubles sont devenus parmi les plus grandes choses qu’utilisent les ennemis de l’Islam pour détruire la force des musulmans.  Pas une fitna n’arrive sans qu’ils ne rassemblent les jeunes et les jettent dedans pour les détruire. Ils ont fait d’eux le combustible de ce feu, le feu des troubles.

Il est possible que les pays mécréants se soient fatigués et soient devenus angoissés à cause du grand nombre des enfants de ces pays qui sont rentrés dans l’Islam et se sont accrochés à la Sunna. Donc ceci est devenu un moyen pour affaiblir cette force et pour diminuer le prétendu mal dont ils ont peur. C’est pour cette raison qu’ils leur ont ouvert le chemin. Il avance avec une organisation pour devenir un combustible de l’enfer et du feu de la fitna. Et ceci n’est pas correct. Nous espérons donc de tous qu’ils rectifient leur point de vue à ce sujet.

Ensuite, qu’ils regardent qui les appellent à cela ? Ce sont les prêcheurs des frères musulmans et les hizbis contre qui les savants ont mis en garde ! On ne peut donc pas leur faire confiance. Ces gens-là, personne ne les connaît comme les connaissent les gens de la Sunna. Les laïcs sont devenus confus à leurs sujets. Aujourd’hui ils sont avec les takfiris et Al Qaida et demain ils lèveront l’insigne de l’Amérique. Aujourd’hui, ils ont une position et demain ils en auront une autre. A tel point que les laïcs et des hommes politiques sont devenus confus à leur sujet. Car ces personnes ont plusieurs faces.

Quant au gens de la Sunna, avec ce qu’ils ont comme science, connaissance et expérience, ils sont de ceux qui comprennent le mieux ces troubles et la situation de ceux qui y participent. Surtout ceux qui s’affilient à l’Islam. Ils ont connaissance de leurs voies, de la réalité de leurs intentions et de leurs avancées dans ce genre de troubles.

C’est pour cela que les jeunes doivent se conseiller mutuellement, cela est obligatoire. Ils doivent également rester autour des savants et s’accrocher aux savants rabbaniyoun. Les savants du Livre et de la Sunna. Par Allah, ce sont eux qui veulent le bien pour cette communauté. S’ils parlent, ils parlent avec science, et s’ils se taisent, ils se taisent avec science. S’ils ordonnent d’avancer, ils le font avec science et religion et s’ils ordonnent de se replier, ils le font avec science et religion. Ils n’ont jamais désiré une quelconque place au pouvoir ni vendu leur religion pour une chose mondaine. Leur position est toujours la même, ils sont fermes sur les textes du Livre et de la Sunna et sur ce quoi étaient les prédécesseurs de cette communauté.

Pour finir, je conseille à ces frères de faire des efforts pour conseiller ce genre de personnes en distribuant des fascicules et des audios, que ce soit sur internet ou dans les mosquées où se rassemblent ces jeunes. Ainsi que les autres ressources de science qui mettent en garde ces jeunes contre le fait d’être le combustible du feu de ces troubles.

Nous demandons à Allah de nous accorder le salut ainsi qu’à l’ensemble des musulmans contre les troubles apparents et cachés. Et c’est à Allah que l’on demande l’aide.

Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

 

 

 


fggf


 

Traduit et publié par daralhadith-sh.com


Published by kitab wa sounnah - dans Fatawa
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 20:08

 

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ecoutez le Cheikh

 

 

Question :

 


Pour rester en terre de mécréance, des frères s’appuient sur certaines fatawas de machaikh dans lesquelles ils disent que la hijra de France et de Belgique n’est pas obligatoire. Quel conseil pouvez-vous leur donner d’après ce que vous savez sur la réalité de la vie des musulmans dans ces pays ?

 


Réponse :

 


Il y a sûrement dans la réponse à la question précédente ce qui suffit pour ne pas le répéter dans cette question.

Les machaikh salafis qui ont délivré des fatawas dans lesquelles ils disent de ne pas faire la hijra l’ont fait en fonction des informations qui leur sont parvenues. Mais en réalité, ils sont tous d’accord sur l’obligation de la hijra des pays mécréants vers les pays musulmans.

Mais si on leur rapporte que le méfait de leur sortie et de leur dispersion est plus grand que le méfait de rester en terre de mécréance avec des salafis, c’est cela qui les amène à faire ce genre de fatawas.

Et je ne pense pas qu’un seul de ces frères qui ont été mentionnés dans cette question me contredise sur le fait qu’il est plus nuisible pour le musulman de rester en terre de mécréance que de sortir vers un pays musulman.

Et ils n’ignorent pas que des frères sont partis en terre d’Islam avec leurs familles et il ne leur est arrivé que du bien. Ils voient la différence dans la préservation de leur religion ainsi que de la religion de leurs enfants et leurs familles.

Combien de frères que nous avons connus ont rechuté. Sur eux s’applique la parole du Prophète :twisted:  :

« L’homme se lève en étant croyant et se couche en étant devenu mécréant, il a vendu sa religion pour quelques bien de ce monde. »

Cela est devenu apparent. Beaucoup de frères connaissent des gens qui étaient parmi les gens de la Sunna, salafis, puis leur rechute a dépassé le fait de tomber dans les péchés ou de dévier dans le minhaj, certains ont été jusqu’à l’apostasie et le refuge est auprès d’Allah.

Après ça, comment peut-on dire qu’ils ne sont pas sujets à la tentation en restant en terre de mécréance alors qu’ils voient la tentation matin et soir ?!

Il nous est donc obligatoire d’analyser ce sujet en étant véridique et équitable. Et il n’est pas permis au musulman de commencer par croire en une chose puis de chercher des fatawas qui sont en concordance avec ce qu’il aime et ce qu’il désire. Il est obligatoire pour le musulman de chercher ce qui le rapproche d’Allah dans la science et les œuvres.

C’est pour cela que je demande à tous mes frères de revoir leurs pensées sur ce sujet avec équité. Et celui à qui une chose pose problème, qu’il interroge les gens de science.

Nous demandons à Allah qu’Il nous montre la vérité comme étant vrai et qu’Il nous aide à la suivre. Et nous lui demandons de nous montrer le faux comme étant faux et qu’Il nous aide à nous en écarter.

 

Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani


Le 1er de Joumada Al Oula 1434 correspondant au 12 mars 2013

 


Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

 

 

 


Published by kitab wa sounnah - dans Fatawa
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 20:51

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

 

 

Cheikh Zayd Al Madkhali

 


 

 

 

 

 Ecoutez le Cheikh

 

 

Question :

 


Des étudiants en science déconseillent aux gens de faire la hijra vers les pays musulmans de manière générale, sous prétexte que nous avons la capacité de mieux extérioriser notre religion que si nous étions en pays musulman. Sachant que nous entendons la cloche tous les jours, que nous n’entendons pas l’appel à la prière publiquement et que nous prenons pour juge le taghout. Quel est votre conseil pour ces personnes ?

 


Réponse :


Notre conseil est ce qu’Allah a dit concernant l’obligation de la hijra des pays mécréants vers les pays musulmans. Tant que le pays est un pays musulman, où les rites de l’Islam sont appliqués, alors c’est un pays musulman même si des péchés y sont commis par les gouverneurs ou le peuple. Ceci ne fait pas de lui un pays non musulman.

Quant aux pays mécréants, la mécréance y est proclamée, la religion de ces pays est connue, c’est une religion mécréante, que ce soit la religion des les juifs, des chrétiens ou des idolâtres comme les bouddhistes ou autres.

La hijra est donc obligatoire pour quiconque en a les capacités. Il n’est pas permis d’écouter ceux qui déconseillent de faire la hijra.

Quelles que soient les erreurs commises dans les pays musulmans, elles n’égalent pas les erreurs commises dans les pays de mécréance et d’égarement.

Fin de la réponse de Cheikh Zayd Al Madkhali

 


Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

 

 

 


Published by kitab wa sounnah - dans Fatawa
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 20:49

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

Shaykh 'Ubayd al-Djabirî

 

 

Question :

Qu'Allâh vous préserve. La personne demande :

« Est-ce que la moquerie envers le niqab est de la mécréance qui exclue (son auteur) de la religion ? »

Réponse :

Ceci [le niqab] est légiféré et fait partie de la religion cependant il y a une divergence à ce sujet. Je vois cela comme étant de la perversion.

Na'am.

Quant à la moquerie qui concerne le port du voile (hidjab) de façon générale, alors ceci est de la mécréance ; c'est-à-dire que figure parmi les annulations
de l'Islam :

la moquerie de la législation ou de la récompense d’Allâh ou de son châtiment.

Cela fait partie des Dix annulations de l'Islam.



 

audio :

 

 



Traduction : Abû Dja'far [Les Gens du Athâr]

Published by kitab wa sounnah - dans Fatawa
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 19:43

 

 

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

 

 

 

Le noble Cheykh Rabi’ bnou Hâdi al Madkhali hafizhahoullah ta’âlâ.

 


 

Quelle est le jugement sur l’instauration des associations de bienfaisance élaboré par nos frères de Tunisie pour qu’ils puissent accueillir les Mecheyekh et qu’ils puissent donner des cours et des séminaires scientifique (religieux) ?

 

La réponse du noble cheykh hafizhahoullah ta’âlâ fut :

 

Moi je vois que certes, les associations  divisent les Salafiyyin, et qu’elles sont  une cause de tahazzoub (sectarisme), et mon conseil pour eux est qu’ils s’écartent de ces associations, et qu’ils recherchent la science (religieuse) dans les masâjid (mosquées), et qu’ils abandonnent ces associations, et je ne vois pas qu’ils puissent rentrer dans ces associations et si ils n’ont pas la capacité de donner cours  dans les masâjid (mosquées), à eux alors d’apprendre la science (religieuse) dans leurs demeures.

 

Fin de la réponse du noble Cheykh hafizhahoullah ta’âlâ.

 

Ensuite le questionneur continue et dit : je lui ai demandé sur l’instauration l’établissement des Marâkez (des centres ou l’on apprend la science religieuse) pour le même objectif qui a été cité (dans la première question) ?

 

Le noble cheykh hafizhahoullah ta’âlâ répondu :

 

Qu’ils donnent les cours dans les masâjid bârakallahou fika, à eux  d’établir les cours dans les masâjid.

Fin de la parole du noble Cheykh hafizhahoullahou ta’âlâ.

Ces propos ont été recueilli le lundi 15 de Cha’bân 1432 hijridans le domicille du noble savants le Cheykh Rabi’ bnou Hâdi al Madkhali hafizhahoullahou ta’âlâ.


 

Source : http://www.ajurry.com/vb/showthread.php?t=21530&p=64602#post64602

                    http://www.osalaf.com/vb/archive/index.php/t-1219.html

 

 

 

Traduit par Zayd abou Leylâ al Albânî

 

 

 

  voici la suite

 

Nouvelle foutwâ de l’éminent savant notre père Cheykh Rabi’ bnu Hâdî al Madkhalî hafizhahoullah 

 

Questionneur de Libye : Ô Cheykh chez nous en Libye il ya une association.

  

Cheykh Rabi’: Ou ça en Libye.

  

Le questionneur: Oui en Libye, maintenant elle se nomme association des sciences du livre et de la Sounnah.

  

Cheykh Rabi’: Association ?!

  

Le questionneur: Une association oui.

  

Cheykh Rabi’:Nous les avons conseillé au sujet des associations !

  

Le questionneur: Certains jeunes Salafis sont rentrés dans ces associations Ô Cheykh et avec eux il y a le groupe de Abou al Hasan (Abou al Fitan).

  

Cheykh Rabi’: Moi par Allah, j’ai peur pour eux que ces associations les corrompent. Aucune association n’a été établi sans quelle ne soit tombée la tête la première, nous les avions averti contre ces associations, les mosquées vous suffisent, que chacun parmi vous se tiennent dans une mosquée et qu’il enseigne dans cette mosquée, cela est meilleur que les associations et dedans il y a pas d’argent, rien (de tout cela) bârak-Allahou fik.

Toute les louanges sont pour Allah votre peuple est un peuple riche et chacun est  en capacité de venir à ses besoins vous n’avez pas besoin de ramasser de l’argent ou tout autre que cela.

  

 Le questionneur: Ô Cheykh maintenant cette association elle propage des dépliants.

  

Cheykh Rabi’: Ces associations sont des personnes ruseurs qui se moquent des Salafiyyin, Moi je vois que les Salafiyyin doivent sortir de cette association et qu'ils tiennent une mosquée s’ils ont de la science et qu’ils appellent vers Allah dans cette mosquée cela est la voie des salafs et l’Islam est resté et a perpétué et été protégé et se propagea par cette voie là.

  

Le questionneur : Oui

  

Cheykh Rabi’ : Non pas par la voie là des associations !

 

Le questionneur : Ils propagent Ô Cheykh maintenant des dépliants sur …

 

Cheykh Rabi’ : Ces associations elles sont une imitation des an nasârâ et des al Yahoûd ces associations elle ont le suivi  des an nasârâ et des al Yahoûd (et cheykh cite un morceau du Hadith authentique) "vous suivrez les traditions de ceux qui sont venues avant vous pas à pas" qu’Allah te donne la barakah.

 

Le questionneur : Maintenant ils propagent des dépliants sur l’obligation de voter dans les élections et ils viennent avec des Fatâwâs.

 

Cheykh Rabi’ : Regardez-les et ils sont rentrés  dans la Hizbiyah (le sectarisme) et sont rentrés dans la calamité.

 

Le questionneur : Ils s’argumentent avec…

 

Cheykh Rabi’ : laisse les Salafiyyin  qu’ils s’en retirent  qu’Ils lisent  les paroles de al Albânî et des paroles d’autres que lui conçernant les élections et manifestations, laisse les Salafiyyin qu’ils s’en retirent

 

Le questionneur : Maintenant eux ils viennent avec des Paroles de Cheykh al Albânî et cheykh al ‘Outhaymîn et Cheykh ibnou Bâz et de Cheykh Nâçer et Cheykh Sa’dî et Cheykh al Fawzân.

 

Cheykh Rabi’ : Il fut un temps où ils ont été trompés par un groupes de personnes qui leurs disaient nous voulons appliquer la Sharî’ah, ils ont menti maintenant, dans chaque endroit il non point appliqué la Sharî’ah,   ils ont eut des pays  et non point appliqués la Sharî’ah, ce sont des menteurs et leurs mensonges ont été montré qu’Allah te donne la barakah.

 

Le questionneur : Ô Chaykh! Ils blâment ceux qui voient qu’il n’est pas permis de participer aux votes

 

Cheykh Rabi’ Comment ?

 

Le questionneur : ils contestent ceux qui ne veulent pas voter.

 

Cheykh Rabi’ : Certes ils contestent désapprouvent, oui tant qu’ils seront sur cela jusqu'à y mourir ils vont contester et vont combattre aussi cependant le Salafî reste ferme avec sa religion

 Il ne sera point trompé par eux et ne participe point laisser les  vous verrez par après que ces associations sont de la Hizbiyah (du sectarisme) personne ne viens vers eux sauf les Hizbiyoun (les gens sectaire).

 

Le questionneur : Ils étaient sur une parole de Cheykh Wasiwoullah al ‘Abbas il leur a dit soyez un Hizb (un parti)

 

Cheykh Rabi’ : Ô mon frère cela est une erreur, qu’Allah te donne la barakah,  c’est sur quoi nous sommes, sur la religion d’Allah, l’association Ansâr as Sounnah en Egypte est tombée, au Soudan elles sont tombées,  en Egypte elles sont tombées,  en Inde elles sont tombées dans tout les lieux les associations sont tombées,  tout cela sont des propos vides même s’il ya une fatwâ qui a été émise, ils ne connaissent  pas et ne savent pas ce quelle deviendrons s’ils avaient sû et vue ce qui ce passe aujourd’hui  dans ces temps ci, ces associations ils auraient vue quelles sont toutes tombées sur leurs têtes en première ils l’auraient fait savoir…

Al Albânî combattit les associations et combattit le Tahazzoub (le sectarisme) il ne les autorisait pas qu’Allah te donne la barakah, qu’Allah vous donne la barakah.

 

Une personne présente (lors de l’appel)  de Lybie vous transmet  le Salâm de même les jeunes de Lybie.

 

Cheykh Rabi’ : wa’ ‘alaykoumou salâmou  wa rahmatoulahi wa barakâtouhou transmettez leurs notre Salâm, craignez Allah dis leurs qu’ils se tiennent à la Sounnah et attention aux Bida’ (aux innovations) les associations font parties des Bida’ (des innovations) et des égarements par Allah et parmi les plus  graves fiten (les discordes) et parmi les causes de déviance de même qu’Allah te donne la barakah, et les pays démocratiques il n’accepte pas l’instaurations d’associations que sous des conditions, des conditions qui les rabaissent et l’humilie pour le faux, et parmi ces conditions l’obligations que l’associations aient un compte en banque oui, qu’Allah te donne la barakah.

Cela est une chose que Cheykh al Albânî avait fortement réprimandé au sujet des associations.

 

Une personne présente lors de l’appel dit : La photographie Ô Cheykh ils s'imposent d’accomplir des photos et de se soumettre à la leurs loi constitutionnel.

 

Cheykh Rabi’ : Que font-ils?

 

La personne présente lors de l’appel continu et dit : Ils s'imposent la photographie de même de photographier les membres de l’association.

 

Cheykh Rabi’ : Les photos sont-ils impératif pour eux.

 

La personne présente dit : Les photos sont impératif.

 

Cheykh Rabi’ : Pleinement bien !!! C’est ainsi qu’ils agissent chez vous.

 

Le questionneur Allah est le plus connaisseur Ô Cheykh.

 

Cheykh Rabi’ : Ah !!!

 

Le questionneur : Cependant  c’est ainsi qu’ils voient leurs associations.

 

Cheykh Rabi’ : Il n’y a pas de photos et autre?

 

Le questionneur : Certains, certains.

 

Cheykh Rabi’ : (cite la parole d’Allah dans le sens approximatif et rapproché) Est-ce celui qui a fondé son édifice sur la piété et l'agrément d'Allah, ou bien celui qui a placé les assises de sa construction sur le bord d'une falaise croulante et qui croula avec lui dans le feu de l'Enfer?
(Soûrate at Tawbah verset 109).

Il est impératif de fonder la Da’wah (la prêche) sur la Taqwah (la crainte d’Allah)’Azza wa Jalla et la sincérité pour AllahTabâraka wa Ta’âlâ et non pas fonder cette Da’wah sur le Bâtil (le faux) ceux-là ont de la passion(en parlent des associations) ils ont des ambitions mondaines et ils ont des convoitises pour des postes et ils ont, et ils ont, ils cachent des choses ils rient des gens.

Source tiré du site :  

http://www.albaidha.net/vb/showthread.php?t=38167

http://wahyain.com/forums/showthread.php?t=2695&s=08e1851f7e0794b863669c88d8a2eb34

 

 

Cette Foutwâ à été émise le 13 Joumâdâ al Oûlâ 1433 Hijri c’est-à-dire le 4  Avril 2012.

 

Traduit par Zayd abou Leylâ al Albânî

 

 

 

nouveau.gif

 

Dernière paroles de cheikh rabi' 

le jeudi 31 mai 2012
qui correspond au
10 rajab 1433

Le Questionneur : Cheikh Qu'Allah Soit bienfaisant envers toi, les associations Ôh Cheikh ! Qu'Allah vous présèrve, maintenant comme tu sais la da'wa se propage ... il y a certains jeunes qui ont appeler certains etudiants en science et ont trouver certaines fatawas qui autorise les associations, nous nous voulons une parole avertissante qu'Allah vous présèrve Ôh Cheikh ! :
 
Cheikh Rabi' : Nous avions eclairci cette affaire, les associations, ils n'ont pas appelez une association sans que celle-ci tombe la tête la première, bienheureux est celui qui a été exhorté par autre que lui.
 
Les associations dans le monde Qu'Allah te bénisse ... ! au Soudan l'association anssâr As-Sunnah, et une deuxième, et en Egypte des associations, toutes son tombé la tête la première, ils ont oublier la science, leurs préoccupation prioritaire est ce bas-monde, leurs préoccupation prioritaire est la politique qu'Allah te benisse ! remettez vous complètement à Allah dans ce genre de chose.
 
Par Allah c'est du vécu ! depuis qu’il ya eu les instaurations des associations et je défis quelqu'un maintenant qu'il m'apporte une association ferme sur le manhadj salafi ! le but des associations est mondain et politique meme s'ils trompent les gens !

 

 

Ecouter l'audio par-ici barak Allahou fikoum

 

 

 

 

 

 

 

 

Parole de Cheykh al Albânî rahimahoullah  .
 
Cheykh al Albânî dit cela dans la cassette numéro 792 de silsilah al houdah wa nour. Cassette intitulé des questions dans la voiture.
Cheykh al Albânî fut questionné, alors qu’il était sorti de la mosquée et alla vers sa voiture.
Le questionneur lui demanda : quel est votre parole sur les associations ?
Le Cheykh al Albânî répondit : Ou mettent-elles  leurs argents ?
Le questionneur répondit : Dans la banque !!!
Cheykh al Albânî rahimahoullah répondit : Tous ce qui est bâtit construit sur le faux cela est caduque nulle.
Ensuite il est monté dans sa voiture.
 رقم (792) منسلسلة الهدى والنور
وسئل – رحمه الله - ( وكان خارجًا من المسجد , وذاهبًا إلىسيارته ) :
قال السائل : ما قولكم في الجمعيات ؟!.
قال الشيخ : أين تضعأموالها ؟؟.
السائل : في البنك !!.
فقال – عليه رحمة الله - : ما بني علىباطل فهو باطل .( ثم ركب سيارته) .

شريط أسئلة السيارة
 
Traduit par Zayd abou Leylâ al Albânî
nouveau

Fatwâ de notre cheykh walidounâ Rabi’ al madkhalî  hafizhahoullah concernant la question est ce que les associations sont des sujets de divergence permise ???


Audio du 8 août 2012 (20 Ramadan 1433h)


Le questionneur : Cheykh nous avons une question.


Cheykh Rabi’ hafizhahoullah : quelle est cette question ?


Le questionneur : Es ce que les associations (de bienfaisances ou autres) font partie des sujets dans lequel il y a lieu de divergence afin qu’on excuse celui qui voit la permission de ces associations (de bienfaisances ou autres) ?


Cheykh Rabi’ hafizhahoullah : Et est ce que il y a lieu de divergence dans les innovations (bida’) et les égarements (Dalâlât) ?


Le questionneur : Non.


Cheykh Rabi’ hafizhahoullah : C’est tout, ces innovations sont le suivit des mécréants (Koufâr) et elle a de grand préjudice et mal (ces association de bienfaisances ou autres) dont seul Allah ‘Azza wa Jalla connait et certes ces associations (de bienfaisances ou autres) divise les Mouslimin, Bârakallahou fik.


Le questionneur : Qu’Allah vous récompense par un bien.



 

 

 

Télécharger ici


 

source : http://www.albaidha.net/vb/showthread.php?p=155170

 


Traduit par Zayd abou Leylâ al Albânî le 03/10/2012



Dernière paroles de cheikh rabi'

 

le dimanche 09 septembre 2012
qui correspond au
22 shawal 1433

 

 

 

 

Bismillahi ar Rahmani ar Rahim.

Toutes les louanges sont pour Allah que la prière et le salut soit sur le messager d’Allah ainsi que sa famille et ses compagnons et tous ceux qui suivent sa guidé.
Il m'est certes parvenu  que certains jeunes ont démenti le frère Abou Oussâmah Al Koûry de ce qu'il a transmis venant de moi en ce qui concerne les associations au Maroc.
Et je disce qu’Abou Ousâmah a transmis venant de moi est véridique et lui-même est véridique sur cela, ainsi ce qu’Abdou Allahi Tâlbi a transmis aussi venant de moi est véridique.

Et j'ai dirigé ce conseil pour mes enfants du Maroc, par souci au sujet de leurs prêches et afin d'éloigner d'elles les causes des divisions, des déchirements et des fin dangereuses par lesquels est lié les associations, je ne connais pas dans le monde une association qui est apparu au nom de la Salafiya sans qu'elle ne tombe la tête la première, et dévie d'une déviance claire car elle y fait entrer les intérêts de l'amour de ce bas  monde et l'amour du pouvoir et autres, cela est condamnable.
 
J'appuie ce que j'ai dit : qu'Abou Ousâma est véridique et Abdou Allahi est véridique de ce qu'ils ont transmis de ma part, que s'il est forcé d'y avoir ce qui est appelé (association) qui est en réalité Dar al Hadith, j'ai certes dit cette parole, qu'il se contente de Dar al hadith à Agadir afin d'accueillir les machâikh.
 
Car ils ne pourront accueillir les machâikh qu’au moyen de cette Dar al Hadith et cela est une nécessité et les nécessité on prend seulement la quantité nécessaire.
 
Que le salut et la paix et la miséricorde d’Allah  soit sur vous.
 
Fin des propos de Cheykh qu’Allah le préserve et lui donne la bénédiction. 

 

 

 

 

(audio du cheikh plus la retranscription en Arabe) 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by kitab wa sounnah - dans Fatawa
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 13:40

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

 

 

Cheikh Zayd Al Madkhali

 

 

Ecoutez le Cheikh

 

 

Question :


J’étudie dans une université mixte. Je suis les cours par correspondance pour éviter la mixité. Cependant, je ne sais pas si les examens se dérouleront dans la mixité et mes parents attendent mon diplôme avec impatience. Que me conseillez-vous ?


Réponse :

 

Il n’est pas permis au jeune d’étudier dans les universités mixtes entre les jeunes garçons et filles. Sinon il tombera dans l’interdit dès son plus jeune âge, grandira et vivra dans l’interdit.

Il doit étudier la science dans endroit autre que les universités mixtes. Il ne lui pas permis d’accepter de tomber dans l’interdit au nom de l’apprentissage et de l’étude de la science.


Fin de la réponse de Cheikh Zayd Al Madkhali


Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

Published by kitab wa sounnah - dans Fatawa
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 19:08

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

 

 

 

Ecoutez le Cheikh

 

Question :


Une personne d’Espagne demande : Est-il permis au musulman d’aimer son pays qui est un pays mécréant ?


Réponse :


Son pays ?! Un pays mécréant ne peut pas être le pays du musulman. Son pays est seulement un pays d’Islam.

Il doit se préparer pour se rendre en terre d’Islam. Quant à la terre de mécréance, elle n’est pas pour lui.

Le Prophète  :twisted: ainsi que les Emigrés parmi ses nobles compagnons sont sortis et ont quitté la Mecque. Ils ont souhaité s’installer à Médine et ils ne sont retournés à la Mecque qu’après l’avoir conquise.

Il est donc important de savoir que le pays du musulman est le pays d’Islam dans lequel sont appliqués les préceptes de l’Islam.

Quant au pays mécréant, ce n’est pas un pays pour le musulman.

Fin de la réponse de Cheikh Zayd Al Madkhali

 


Traduit et publié par daralhadith-sh.com

Published by kitab wa sounnah - dans Fatawa
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 15:37

 

 

 

Ecoutez le Cheikh

 

 

Cheikh Abdullah Al Adani dit :


Au Nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Voici une série de questions [1] que nous allons poser à notre Cheikh et père, l’honorable Cheikh Abou Ibrahim, Muhammad Ibn AbdilWahhab Al Wassabi, Al ‘Abdali, qu’Allah le préserve, en ce lundi matin, le 19 du mois de muharram 1434 (qui correspond au 3/12/2012). Qu’Allah vous récompense.

 

Question :


Quel est votre conseil pour ceux qui prêchent dans les pays mécréants et qui n’appellent pas les musulmans à faire la hijra vers les pays musulmans ? Qu’Allah vous récompense.

Réponse de Cheikh Muhammad Ibn AbdilWahhab Al Wassabi :


Ils sont considérés comme fautifs, car résider dans les pays des mécréants est à la base interdit. Et les cas où cela est permis sont soumis à des règles restrictives et sont des exceptions. Mais sinon, la base est l’interdiction, comme cela est prouvé par de nombreux hadiths comme la parole du Prophète  :twisted: :

« Je me désavoue de quiconque réside parmi les polythéistes. »

Il a dit qu’il se désavouait ! Il  :twisted: a aussi dit :

 

« Le musulman et le polythéiste ne doivent pas voir le feu l’un de l’autre. »


C’est-à-dire que les musulmans ne voient pas le feu des mécréants car une grande distance les sépare. Une grande distance sépare les musulmans des mécréants. Et de la même manière, les mécréants ne voient pas le feu des musulmans car ils sont loin les uns des autres.

Et il n’y a aucun doute que la résidence du musulman dans une terre d’Islam est meilleure pour lui dans cette vie et dans l’au-delà, pour lui, ainsi que pour son épouse et ses enfants. Ses fils pourront apprendre la science et le Coran. Ses filles apprendront, auprès des femmes, la science et le Coran. Son épouse apprendra, lui-même apprendra. Ils écouteront l’adhan en tout lieu à l’heure des prières. Il rencontrera ses frères, ils se feront le rappel et se conseilleront…

Alors qu’en résidant dans les pays des mécréants, tu t’égares, tu égares ton épouse et tes enfants. L’heure de la prière arrive et tu n’écoutes pas l’adhan. Tu es témoin de nombreuses choses blâmables. Si tu ne les réprimandes pas, ne serait-ce que par ton cœur, tu es alors dans le péché comme si tu l’avais fait. Si tu ne les réprimandes ni par ta main, ni par ta langue, ni par ton cœur, cela veut dire que tu les agrées. Si le cœur ne réprimande pas ces choses cela veut dire qu’il les agrée. Et celui qui agrée ces choses est comme celui qui les a faites.

Al ‘Ors Ibn ‘Amira Al Kindi, qu’Allah l’agrée, rapporte que le Prophète  :twisted: a dit :

 

« Si un péché est commis sur terre, ceux qui sont présents et l’ont réprimandé sont comme ceux qui n’étaient pas présents. Et ceux qui n’étaient pas présents et l’ont agréé sont comme ceux qui y ont assisté. »


Ce hadith est rapporté par Abou Daoud et Cheikh Al Albani, qu’Allah lui fasse miséricorde, l’a déclaré bon dans plusieurs de ses livres.

Donc, comme tu viens d’écouter, si un péché est commis sur terre, celui qui est présent, c’est-à-dire que ce péché a été commis en sa présence, mais l’a réprimandé est comme celui qui n’y a pas assisté. C’est-à-dire, comme s’il n’avait pas été présent. Il n’est alors aucunement touché par ce péché car il l’a réprimandé. Et peu sont ceux qui réprimandent… c’est à Allah que l’on demande l’aide.

Il est donc comme celui qui n’était pas présent au niveau du péché. Cependant, il est récompensé pour avoir réprimandé.

Quant à celui qui n’était pas présent mais a agréé. Il a seulement été informé que dans tel pays, ils font telles et telles choses. Son cœur est serein alors que c’est un péché.

 

« Et ceux qui n’étaient pas présents et l’ont agréé sont comme ceux qui y ont assisté. »


C’est comme s’il y avait participé, même si le péché est commis à l’autre bout du monde. Son cœur les a réunis car il est à l’aise.

Résider dans les pays des mécréants est donc un mal et une adversité, nous demandons à Allah de nous en préserver.

 

Et nous leur disons :


Ô mes frères, ne vous souciez pas de ce bas monde. Ne soyez pas hésitants, que ce monde éphémère et le confort matériel ne vous conduisent pas à oublier la hijra vers les terres d’Islam pour vous y installer, que cela ne vous fasse pas oublier de vous appliquer dans l’adoration avec les musulmans et de vous souciez de vous-même ainsi que de vos épouses et vos enfants en ce qui concerne l’apprentissage.

Prenez garde à ne regarder que devant vous et prenez garde à l’amour de l’aisance mondaine. Car ceci vous fera perdre beaucoup de bienfaits de l’au-delà ainsi que la science, l’adoration et l’obéissance.

Cependant, si cette personne est un prêcheur et qu’il ne réside (en pays mécréant) que pour prêcher et enseigner (l’Islam) aux gens et propager le bien parmi les musulmans, nous disons alors que ceci fait partie des exceptions [2]. Comme quelqu’un qui réside (en pays mécréant) pour étudier une science. Mais pour cela il y a des règles précises, ce n’est pas permis de manière générale. Ce n’est pas tout étudiant qui peut se déplacer vers les pays mécréants, mais seulement celui qui se soumet aux règles légiférées.

Et si vous reveniez aux fatwas des savants, vous découvririez beaucoup de bien sur ce sujet, à propos de l’interdiction de résider dans les pays de mécréants et les conditions restrictives à remplir pour y résider.

Et c’est d’Allah que l’on obtient la réussite.

Fin de la réponse de Cheikh Muhammad Ibn AbdilWahhab Al Wassabi

 

Traduit et publié par daralhadith-sh.com    

 

 

 

 

 

[1] Nous traduirons par la suite d’autres questions qui ont été posées lors de cette conférence inchaAllah.

[2] Après la conférence, nous avons questionné Cheikh Al Wassabi, qu’Allah le préserve, à ce sujet. Nous lui avons précisé que certaines personnes restent en pays mécréant pour prêcher mais mettent ainsi leurs enfants en danger, car eux seront éduqués dans les écoles des mécréants ou bien à la maison, ou autre, en suivant le programme scolaire des mécréants. Le Cheikh a répondu en résumé : « Ce n’est pas permis pour tous. Comme nous l’avons dit, les cas permis sont des exceptions qui sont restreintes par des règles et des conditions précises… »    

 

Published by kitab wa sounnah - dans Fatawa
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 11:58

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

Cheikh Al Fawzan Questions Réponses sur la Hijra.

 

 

 

Published by kitab wa sounnah - dans Fatawa
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 20:48

 

66a4a145-d62c-4fd5-9e78-f807613ddfab bismillah



Et Voici les paroles de vos grands savants incha Allah :


Parole de L'imâm Cheikh Rabî3 (Hafidhahou Allah ) :

Question :
Notre Cheikh : Cheikh Mouqbil, a fondé la Da'wah salafiyyah ici au Yémen, basée sur l'intégrité et il a écrit un pamphlet intitulé "la condamnation morale de la quête". Notre question est : certains prêcheurs demandent parfois aux gens de l'argent à des fins de Da'wah. Quels sont donc les critères pour la quête d'argent pour la Da3wah ?

Réponse de Cheikh :
En tous les cas, qu'Allah fasse miséricorde à cheikh Mouqbil et on demande à Allah que lui succède quelqu'un de bien au Yémen et dans d'autres pays.
En vérité, cet homme qu'Allah lui fasse miséricorde, nous rappelle l'ascétisme des Salafs, leur crainte d'Allah, leur fierté, leur noblesse, leur dignité, leur courage pour clamer haut la vérité - qu'Allah lui fasse miséricorde - et dans sa mort il y a une grande perte pour la Da'wah Salafiya au Yémen, qu'Allah les réconforte et qu'IL leur donne meilleur que ce qu'ils ont perdu. Nous demandons à Allah de bénir ses étudiants et qu'il fasse en sorte qu'un grand nombre d'entre eux soit comme lui.

En vérité, par Allah, il était un model d'ascétisme, de piété et de mépris des choses de ce bas monde. Et il était un homme clairvoyant lorsqu'il refusait l'argent et qu'il mettait en garde contre le fait d'en demander. A tel point que je me rappelle qu'il avait lancé un raid sur ceux qui faisaient des quêtes en son nom. Quel homme intègre il était ! et Allah l'a béni.

Et ce n'est pas nécessaire que les gens entreprennent de faire la collecte d'argent au nom de la Da'wah , les Salafs n'ont jamais fait de choses semblables. Est-ce que Ahmad Bin Hanbal rahimahoullah, tendait t-il la main pour demander aux gens (de l'argent)dans le but de la Da'wah? Il refusait l'argent et il a donné un des plus merveilleux exemple de noblesse et de dignité, quand il a entreprit de partir en voyage d'Irak à San'aa au Yémen vers Abdurrazaq (note du trad : pour chercher le hadith).
Puis sur leur chemin, lui et son compagnon, Yahya bin Ma'ine, ont effectué le Haj et ont trouvé Abdur Razzaq à La Mecque (note du traducteur : il faisait le Haj aussi). Alors, ibn Ma'in dit à Ahmad : "Voilà Abdur Razzaaq". Allah l'a guidé vers nous, nous n'avons donc pas besoin de voyager (note du trad: jusqu'à san3a au Yémen)
Ahmed a répondu :" J'avais l'intention de Voyager vers San'aa, je ne ferais donc pas demi-tour". Puis il se mis en route pour San'aa et en chemin il manqua d'argent qu'Allah lui fasse miséricorde. Ses amis l'ont su (qu'il manquait d'argent) et se sont proposés de l'aider financièrement. Mais l'imam Ahmad refusa et devint porteur, porta de lourdes charges sur son dos pour les pauvres bédouins chameliers alors que c'était un imam rahimahoullah. Il a vu que le portage, le travail et de manger de ses propres mains étaient mille fois meilleure que prendre des gens. Car la main supérieure, est celle qui donne et la main inférieure est celle qui reçoit. Et Ahmad ne voulait pas que sa main soit l'inférieur (celle qui reçoit), qu'Allah soit satisfait de lui.

Donc, je conseille aux savants et étudiants en science, qu'ils nous fassent revivre les récits de la noblesse des Salafs et qu'ils prennent conscience que la ruée vers l'argent est le plus dangereux des dangers pour la Da'wah Salafiya.
Et la preuve est, que la fitna actuellement s'embrase à cause de l'argent parce que, -Qu'Allah vous bénisse-, certaines personnes ont commencé à tendre leurs mains vers cette association ou à telle autre (organisme de charité). nous cherchons refuge auprès d'Allah contre la fitna de l'argent.

Par Allah c'est une fitnah. Et par Allah, un petit nombre d'étudiants qui sortent de la mosquée, qui sont autonomes, nobles et dignes, sont meilleurs que des millions et des millions de ces étudiants demandeurs d'argent anéantis par les biens de ce monde.

Donc, nous recommandons aux jeunes Salafis et aux savants parmi eux, qu'ils nous fassent revivre les récits de la noblesse des Salafs, tout comme ils ont levé l'étendard de la Sounna, qu'ils lèvent également l'étendard de l'honneur, de la noblesse, de l'ascétisme, de la crainte d'Allah et de l'honorabilité qui les empêche de galoper derrière les biens de ce monde.

Par Allah, rien n'a pu nuire à la Dawah Salafiyyah au Yémen que la propagation de l'argent ainsi que le halètement derrière celui-ci.
Ce qui a donné lieu à cette fitna actuelle.( fitna de Abou al Hassan al Misri)

Et l'argent a contribué fortement à l'attisement du feu de la fitna. Ils n'ont qu'à se repentir à Allah et revenir à lui et qu'ils se fraternisent. Nous leur recommandons de s'exhorter à la vérité et s'exhorter à l'endurance dans chaque difficulté de la vie, « Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants »sourate Al Baqara, verset 155.

Et par Allah, en vérité, les Salafs ne nous ont pas apporté cette Da'wah toute fraiche (authentique) par le biais de l'argent et des navires. Mais ils nous l'ont apporté par leur ascétisme, leur crainte d'Allah et leur honorabilité, qu'Allah soit satisfait d'eux. Donc, nous recommandons aux Salafis du monde entier et au Yémen, en particulier - le Yémen dont Allah y a levé l'étendard de la sunna, de préserver cette da'wah. Et si l'argent devait venir à eux, cela corromprait ce qu'il y a entre eux. Et c'est donc à eux de s'en débarrasser (de l'argent) à coup de pied. Et qu'ils continuent dans leur voie, fiers, nobles, diffusant la noble et propre (pure) Da'wa d'Allah.
( Réf:cassette "Questions des jeunes d'Aden dans la fitna de Abi Al Hassan" )


Parole de l'imâm Cheikh el Sâlih el Fawzân (Hafidhahou Allah ):

Question:
« Que pensez-vous de ce qui est appelé plateau de bienfaisance, consistant à préparer des choses à la maison et les vendre dans les écoles publiques ou privées, les revenus revenant en faveur d’oeuvres caritatives et du soutien d’écoles privées pour femmes ? Qu’Allah vous récompense. »

Réponse de Cheikh :
« Moi, je dis que celui qui veut être bienfaisant envers les pauvres et les nécessiteux, alors qu’il leur donne directement les aumônes sans passer par un plateau de bienfaisance, sans ces parodies, ces choses, ces aberrations. Celui qui veut faire du bien, donner une aumône, s’efforcer d’être bienfaisant, et bien la porte est vaste ouverte (il a tous les choix), sans avoir à recourir à ce plateau. Donnez directement [aux nécessiteux], donnez l’argent directement ! Pourquoi acheter avec cet argent puis le fruit devient une aumône ? Pourquoi ? Donnez-le dès le départ en tant qu’aumône et soyez apaisés, loin de ces complications. » (Réf : http://www.hdrmut.net/vb/t178317.html )

Parole de l'imâm Cheikh Ahmed an_Nadjmî (Rahimahou Allah ) :

Question :
« Noble Shaykh ! Il est apparu au sein des femmes ce qu’on appelle « plateaux de bienfaisance » ou « marché de bienfaisance »fonctionnant de la sorte : on demande aux femmes de préparer de la nourriture ou autre pour le donner gracieusement à ce souk (marché) ou à ce plateau de bienfaisance. Elles le déposent dans un endroit réservé aux femmes. Puis, elles invitent des femmes à acheter ce qui se trouve dans se souk de bienfaisance comme de la nourriture, des cassettes, des livres, des vêtements…. L’argent récolté est ensuite reversé dans des projets de bienfaisance comme la construction de centres pour jeunes filles pour pouvoir y étudier le Coran et écouter des conférences. Qu’en est-il de cet acte dans la législation islamique ? Et nous conseillez-vous d’aider ceux qui font cela ? Qu’Allah vous récompense. »

Réponse de Cheikh :
« Louange à Allah, Seigneur de l’univers et que la prière et la paix soient sur le Messager d’Allah, ainsi que sur sa famille et sur ses compagnons. Ceci étant : Cette manière d’agir est connue pour être la voie empruntée par les ikhwâns muslimîns. Et les ikhwâns muslimîns ont différents moyens pour encourager leur da’wa et leur hizb et il faut bien savoir que nous ne connaissons aucun des Salafs qui ait agi de cette façon . Cela se trouve dans mes ouvrages et mes cassettes, et je demande à Allah qu’il le compte comme un jihâd pour Sa cause. En résumé : cette voie est une voie innovée, et cet argent amassé va aux ikhwâns muslimîns qui l’utilisent à leurs fins corrompues comme se révolter contre leurs dirigeants et semer le désordre. Et la réussite provient d’Allah. »( Réf:Livre/el fatwa el jaliyyah 3an al-manâhidj ad-da3awiyyah p/122-123)


Parole de l'imâm Cheikh Mouqubil (Rahimahou Allah ) :

«La première chose par laquelle commencent les adeptes de la hizbiyya sont les caisses de collecte d’argent. Ils disent : « Nous allons faire une caisse de collecte ». Puis, après cela, s’infiltre la hizbiyya. C’est auprès d’Allah que nous recherchons l’aide.» ( Réf:extrait de la cassette :questions de frères de San’â et de Hudaydah, face2)

Toujours l'imâm Cheikh Mouqubil ( Rahimahou Allah ) :

«O mes frères ! Ces associations (Jam3iyyât), de même que les caisses de collectes, sont une voie de la hizbiyya. Oui, oui, le chemin de la hizbiyya et un moyen menant à la hizbiyya… » ( Réf : extrait de la cassette:questions de Banî Bakr en 1421 (2000)

Toujours l'imâm Cheikh Mouqubil ( Rahimahou Allah ) :

Et voilà donc les associations auxquelles il n'est pas autorisé ( d'ouvrir et d'appliquer ..) qu'à condition qu'elles soient sous la surveillance du centre des affaires sociaux , qu'il y ait des votes et qu'ils versent leurs argents dans les banques à intérêts ! et ensuite ceux ( de ces associations )trompent les gens en disant : est-ce que la construction des mosquées , creuser des puits et l'entretient des orphelins sont illicites ? on doit donc leur répondre par : ô vous les trompeurs ! qui vous a dit que ceci est illicite ? ce qui est illicite c'est la hizbiya ( sectarisme) , de diviser les musulmans et de perdre votre temps dans la mendicité ! , car de rassembler les dons ne fait pas partie des signes des gens de la Sunna ! la Oumra pendant le Ramadan vient certes de se transformer par la mendicité ( avec ceux de ces associations )....! ( Réf:Livre/ Dhammou el Massälah ( le blâme de demander l'aumône ) ,page/39)

 

traduit par le frère Farid el Mekki

 

source: ici

Published by kitab wa sounnah - dans Fatawa
commenter cet article

Présentation

  • : Kitab Wa Sounnah
  • Kitab Wa Sounnah
  • : islam religion minhaj mise en garde
  • Contact

15385752accueil-gif.gif

 

 

twitter logo

 

bouton c-copie-1

 

Hautblog.png

  bouton 'aqida

feuillesetfleur_separateur.gif

bouton-salat.gif

feuillesetfleur_separateur.gif

bouton-minhaj-copie-1.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-jeune-ramadan.gif

feuillesetfleur separateur

bouton fatwa

feuillesetfleur separateur

bouton-mise-en-garde.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-femme.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-comportement.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-audio.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-annonce.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-seminaire.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-imformatique.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-radio.gif

feuillesetfleur separateur

 

Basblog.png

Contact



e-mail

Paiement

 

logo paypal