Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 12:42

 

conseil aux salafis

 

 

 

 

Question :


Qu’Allah vous préserve, il y a parfois de nombreuses divergences et des incompréhensions entre les frères salafis. Quel est votre orientation et vos conseils pour que les frères salafis soient comme le cœur d’un seul homme et qu’ils évitent les troubles et les disputes ?

 

 

 

 

Réponse :

 

Ceci est du à la faiblesse dans la crainte d’Allah, la fermeté et la droiture. En étant fermes et droits envers les ordres d’Allah, il ne se produirait pas ce genre de choses. Mais il y a des maladies de l’âme. Qu’ils se débarrassent donc de ces maladies de l’âme, qu’ils soient fermes et droits sur la vérité et ils seront comme un seul corps.

Comme a dit le Prophète (صلى الله عليه و سلم) :

« Les croyants sont (dans leur amour, leur miséricorde et leur compassion) à l’exemple d’un seul corps, si l’un de ses membre se plaint, l’ensemble du corps sera touché par l’insomnie et la fièvre. »

Je leur recommande donc la crainte d’Allah, la fermeté et la droiture. Et je recommande ceci à ma propre personne avant eux, qu’Allah te bénisse.

Qu’ils s’efforcent à entretenir la fraternité, l’amour, la compassion, et à se visiter en Allah.

Au lieu de s’échanger de la colère, de l’animosité et de la haine, échangeons-nous de l’amour, de la miséricorde et de la compassion.

Et afin de s’écarter des divergences, il faut s’écarter des causes qui mènent à la division. Celui-ci part avec les sourouris (…) ils ont causé de la division et des troubles, celui-là part avec les frères musulmans, celui-ci part dans telle direction, avec tel parti, il part avec tel groupe qui a causé la division, qu’Allah te bénisse. Ils ont divisé les salafis et ont causé des divergences entre eux. Et les causes sont nombreuses, seul Allah peut les dénombrer.

Écartez vous donc totalement des causes de divergence et veillez à vous accrochez au Livre et à la Sunna. Et rappelez-vous mutuellement le Livre d’Allah et la Sunna de Son Messager (صلى الله عليه و سلم).

Ainsi vos cœurs vont s’unir et se rassembler, qu’Allah vous bénisse, vos cœurs et vos corps vont se rassembler sur la vérité et le bien.


Fin de la réponse de Cheikh Rabi’ Ibn Hadi Al Madkhali

 

 

Audio :

 


 


Le vendredi 12 de Sha’ban 1434 correspondant au 21 juin 2013

 


Traduit et publié par daralhadith-sh.com

Published by kitab wa sounnah - dans Comportement
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 13:40

 

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

Cheikh Salih Al Fawzan

 

 

Question :

qu'ALlâh vous rétribue en bien, Sa'id Az-Zahranî de Djeddah demande :

« Qu'est-ce que l'ostentation [Ar-Riyya] ? Car certes il m'arrive d'avoir peur que parmi les actions que je fais,
qui sont de bonnes oeuvres, Qu'elles soient ostentatoires, et quelles sont vos recommandations ? »

Réponse :

Si tu aimes que les gens fassent tes éloges à propos des bonnes oeuvres alors c'est
cela Ar-Riyya (l'ostentation visuelle) ou bien que tu fasses paraître tes
oeuvres devant les gens pour que tu en récoltes les éloges, c'est cela Ar-Riyya.
Ar-Riyya est dans l'aspect visuel tandis que As-Soum'a est lié à l'aspect auditif parmi
les paroles ; comme par exemple le fait que tu récites [fort], afin d'attirer l'attention des
gens [qu'ils t'entendent] et ensuite qu'ils fassent tes éloges, le fait
que tu récites mieux [le Qor'ân, comme embellir sa voix etc] afin que les gens t'écoutent ou qu'ils fassent tes
éloges cela est As-Soum'a.

 

Traduction:


 
Abû Dja'fâr ; Ahloûl Athâr As-Salafiyyâh.


 

 

Audio MP3 : ici

 


Published by kitab wa sounnah - dans Comportement
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 11:34

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

 

 

Ecoutez le Cheikh

 

Question :


Honorable Cheikh, je suis quelqu’un qui commettait beaucoup de péchés et de désobéissances, puis Allah m’a honoré par le repentir. Cependant je suis affecté par mon passé. Pouvez-vous me donner un conseil qui me permettra d’oublier mon passé?


Réponse :


Premièrement, qu’Allah m’accorde la réussite ainsi qu’a toi et qu’Il nous raffermisse dans le repentir et sur la vérité.

Je t’annonce la bonne nouvelle informée par le Prophète  :twisted: qui est que le repentir efface ce qui le précède. Donc j’espère que tu oublieras complètement le passé.

Ensuite, je te rappelle les conditions du repentir qui sont :

                    1- délaisser le péché,

                    2- avoir la ferme intention de ne pas y revenir,

                    3- regretter ce qui s’est passé.

Il faut que tu te conformes à toutes ces choses. Tu dois regretter ce qui s’est passé, avoir la ferme intention de ne pas y revenir, délaisser totalement le péché et remettre aux gens ce qui leur est dû.

Fin de la réponse de Cheikh Salih Souhaymi


Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

Published by kitab wa sounnah - dans Comportement
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 19:57

66a4a145-d62c-4fd5-9e78-f807613ddfab bismillah-copie-1

 

 

 

 

 

 

Ecoutez le Cheikh

 

Question :


Cheikh, quel est votre conseil pour un débutant qui s’occupe des paroles et des réfutations qu’il y a entre les savants alors qu’il ne connaît même pas les règles de la purification et autres ?


Réponse :


Je lui conseille de s’instruire dans la religion, la croyance, les règles des adorations, la conduite et la voie à suivre. Et les livres de réfutations font partie de cela. Les livres dans lesquels les pieux prédécesseurs ainsi que ceux qui les ont suivis ont réfuté les gens des passions et de l’innovation. Et ils sont très nombreux à chaque endroit et époque.

Il n’est permis à personne d’empêcher les gens d’écouter, d’écrire, de profiter ou de lire les livres de réfutations sous prétexte du manque de connaissance dans les domaines de la purification ou la prière.

La religion est complète. De la même manière qu’il est obligatoire de s’instruire dans la croyance et les règles des adorations, il est également obligatoire de s’instruire dans le minhaj, d’apprendre la Sunna pour la mettre en pratique et de s’informer sur son contraire qui est l’innovation pour s’en écarter. C’est ainsi que ça doit être.

Il n’est permis à personne de dire aux gens : « Délaissez ces réfutations, délaissez  telle et telle chose, mais faites plutôt cela. ». Celui-là parle sans science, car celui qui ne connaît pas le mal tombe dedans. Les réfutations servent à différencier les voies du bien de celles du mal.

Il doit donc écouter des cassettes, lire des livres et écouter les savants sur tous les sujets de la religion, que ce soit dans la croyance, la législation, la Sunna et le minhaj.

Nous n’avons eu connaissance des innovateurs que par l’intermédiaire des livres de réfutations, depuis l’époque des compagnons jusqu’à nos jours. Si les livres de réfutations n’avaient pas été présents à chaque endroit et époque, les gens n’auraient pas connu les gens de l’innovation et n’auraient pas pu mettre en garde contre les innovateurs.

Et ceux qui font des réfutations doivent respecter le pacte conclu avec Allah qui est de ne dire que la vérité. Et ils ne doivent pas accuser ceux sur qui ils n’ont aucune preuve ou connaissance venant de leurs livres, leurs écrits, leurs cassettes ou leurs ouvrages. Ceci est la voie à suivre pour les réfutations. Sans cela, il n’est permis à personne de réfuter en se basant sur des soupçons ou des accusations infondées.

Fin de la réponse de Cheikh Zayd Al Madkhali

 


Traduit et publié par daralhadith-sh.com


Published by kitab wa sounnah - dans Comportement
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 18:42

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

 

 

Published by kitab wa sounnah - dans Comportement
commenter cet article
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 18:00

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

Paroles de L'Imâm Le Savant Shaykh 'Obeyd Al Jâbiri Hafidhahoullah sur le blocus des rawafid à Dammaj.

 

Non censurées pas comme dans certains site.

 

 

 

Bismillahi-rahmanirrahim et la louange est à Allah et la prière et le salut sur notre Prophète Mouhammed, sur sa Famille et tous ses Compagnons.

 

Ceci étant dit :

Je renforce et soutient l’exhortation de mon frère le shaykh Rabee qu’Allah le préserve et le raffermisse dans ses paroles et actions et son appel au secours des gens de la sounnah à Dammaj et autres régions , dans son entièreté et détail, et je n’ai pas de remarques ou commentaires venant de moi par rapport à ça mais néanmoins j’aurai aimé rajouté un plus à l’affaire et c’est en informant sur les rawâfids et ayant connaissance de leurs cas, et un regard sur leurs histoires qui est noire et leurs ruses et félonies, et il apparait de façon claire qu’en vérité le rafida ne sera pas satisfait d’une chose en dehors du fait qu’il rende licite le sang des gens de la sounnah et le fait de rendre licite leurs biens et leurs terres jusqu’à ce que même si le dirigeant parmi les pays des musulmans abandonne sa gouvernance et le cède sa place en vérité (même ça) cela ne les satisfera pas.

  

Et à partir d’ici je rallie ma parole à celle de Shaykh Rabee et je soutien en appelant les gens de la sounnah à porter secours pour la victoire de leurs frères à Dammaj parmi les gens de la sounnah.

  

Et qu’ils s’efforcent pour le sauvetage des gens de la sounnah et du centre des gens de la sounnah qui a été fondé depuis son premier jour sur la sounnah, nous l’espérons comme cela et qu’Allah le compte ainsi ,de l’époque de Shaykh Mouqbil jusqu’à aujourd’hui   et même si Al Hajoury Yahya Ibnou Ali a joué avec le merkez, l’a rempli d’innovations,  néanmoins cela ne nous empêche pas qu’on appelle les gens de la sounnah du Yémen et d’ailleurs à leurs porter secours en personne ou en biens si ils ont la capacité ou avec sa personne ou ses biens, à condition que ce secours soit en passant par les autorités et c’est le gouvernement du Yémen, le président, juge Yéménite ou par des personnes responsables qui détiennent l’autorité dans ce domaine.

 

Et si le gouvernement et autres personnes qui les remplacent dans ce domaine n’ont pas la capacité de secourir leurs frères à Dammaj des gens de la sounnah et le merkez et les gens de la sounnah qui sont dedans, alors qu’ils le fassent d’eux-mêmes jusqu’à ce que soit sauvé Dammaj et les gens de la sounnah qui y sont et qu’ils soient débarrasser des rafidahs et batiniyyahs qui sont les ennemis de l’islam et de la sounnah.

 

Et leurs hostilités et animosités ne date pas que de cet instant et ni d’aujourd’hui, ni de cette époque et bien plus elle ne date pas de cette génération mais plutôt elle est profondément ancrée, depuis le temps de Ibnou Saba le yahoudi , le Yéménite ; celui qui s’est converti à l’islam hypocritement et a rusé avec l’islam et ses gens(les musulmans).

 

Et il faut placer sa confiance en Allah parce qu’Il est avec les mouttaqines et avec ceux qui font triompher sa religion et avec ceux qui font des efforts pour élevé Sa parole.

 

Et le Très-Haut a dit dans le sens du verset : « En effet, Notre Parole a déjà été donnée à Nos serviteurs, les Messagers, que ce sont eux qui seront secourus, et que Nos soldats auront le dessus. »

(As-Saffat – les rangées -verset 171 à 173)

 

Et le Très-Haut a dit dans le sens du verset : « Nous secourrons, certes, Nos messagers et ceux qui croient, dans la vie présente tout comme au jour où les témoins (Les Anges) se dresseront (le Jour du Jugement).

( Gâfir-Le Pardonneur- verset 51)

  

De la part de Oubayd Ibnou Abdillah Ibnou Souleyman Al Jaberee dans la matinée du jeudi le 9 de Dhul hijjah de l’année 1432 qui correspond au 5 novembre 2011.

 

Et que le salut et les éloges soient sur notre Prophète Mouhammed ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

  

Audio :

  


 

 

 

traduction Murad ibnsharafeddin

Published by kitab wa sounnah - dans Comportement
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 14:05

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

Nassiha aux frères et avertissement sur les sites internet  Shaykh As-Souhaymi.

 

 

 

Et encore cheikh Souhaymi sur les personne qui coupe et joue avec les fatwa de nos savants.

 

Published by kitab wa sounnah - dans Comportement
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 12:17

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

Les signes de ceux qui sont sincères


Cheikh Mohamed Ali Ferkous


 

qalam 1

 


Parmi les signes de celui qui est sincère et véridique ce qui suit :


- Il doit aimer la religion et s’appliquer à recommander la vérité et à endurer les difficultés. Et, si on lui propose de choisir entre deux choses : une pour la cause d’Allah (‘azza wa jal) et une autre relavant des affaires de ce bas monde ; il choisira celle qui lui procurera la récompense d’Allah (‘azza wa jal). Il la préférera à la vie présente parce qu’elle est éphémère alors que la vie dernière est éternelle. Il sait bien que la dernière est meilleure.

Dans ce sens, Allah (‘azza wa jall) dit :

Le sens du verset :

« La vie dernière t’est, certes, meilleure que la vie présente » (ed-Dhouha, le Jour Montant : 4)

Il dit également :

Le sens du verset :

« … alors que l’au-delà est meilleur est plus durable » (El-A’lâ, Le Très Haut : 17)

Comme Il énonce aussi :

Le sens du verset :


« Dis : « La jouissance d’ici-bas est éphémère, mais la vie future est meilleure pour quiconque craint pieusement (Allah) » (En-Nissâ, Les Femmes : 77)


- Il accepte la parole de vérité, qu’elle soit en sa faveur ou contre lui. A l’opposé, il se me en colère à cause d’une parole injuste qu’elle soit pour ou contre lui. Il n’agit pas dans l’intérêt de se satisfaire soi-même, mais de satisfaire, plutôt, son Seigneur (‘azza wa jall). Même s’il risque que les gens s’indignent contre lui, perd leur estime et sa valeur se réduit à leurs yeux. Cela dans le but d’améliorer la relation qu’entretient son cœur à l’égard d’Allah (‘azza wa jall). En effet. « La rétribution est proportionnée à l’action », et : « Celui ayant une mauvaise intention sera traité à l’opposé de son intention ».

Le Prophète (sallallah’alayhi wa salam) dit : « Quiconque recherchant l’agrément d’Allah même si en soulevant la colère des gens ; Allah le protègera des gens. Et quiconque mettant en courroux Allah afin de satisfaire les gens, Allah l’abandonnera alors aux gens » (1)


Ibn El-Qayyim (rahimahoullah) a dit : « Comme celui qui fait parade de ce qu’il ne détient pas n’est pas sincère, il montre aux gens une chose tout en dissimulant ce qui s’y oppose : Allah l’a traité donc à l’encontre de sa visée. Certes, le fait de punir par le contraire du (mauvais) dessein de l’homme est une chose établie par la religion et le destin. Tandis que la personne qui est sincère se réjouira tôt, en guise de récompense, de l’amour et l’estime des gens, celle qui se pare de choses qu’elle n’a pas sera châtiée par l’avilissement des gens ; car elle s’est avilie intérieurement auprès d’Allah. Les Noms sublimes et les Attributs suprêmes d’Allah ainsi que sa sagesse de Son décret imposent cette conséquence.(2)


- Il déteste que quelqu’un soit au courant des bonnes œuvres qu’il fait, où qu’elles lui soient attribuées. Ech-Châfi’i (rahimahoullah) a dit : « J’aurais aimé que les gens apprennent le savoir sans qu’ils m’attribuent aucune lettre » (3).


- Il voudra aussi -dans le domaine de l’enseignement du bien et l’émission de fatwas suivant la vérité- que cette tâche soit prise en charge par autrui. Mais s’il se trouve contraint à le faire, il s’appliquerait à observer la vérité, tout en détournant le dos aux avidités de l’âme et en s’élevant au-dessus de la passion et de ses emprises.


- S’il entre dans un débat avec quelqu’un, il ne tenterait pas de le vaincre en usant des ambiguïtés et des arguments faux. Il sait bien que cela ne fait partie ni de la piété ni de la sincérité. Le Prophète (salallah’alayhi wa salam) dit : « Quiconque dispute (dans une affaire) de faux, tout en ayant connaissance, demeure exposé au courroux d’Allah jusqu’à ce qu’il en cesse » (4).


- Il désirera plutôt qu’Allah (azza wa jall) révèle la vérité du côté de son adversaire. Ech-Châfi’i (rahimahoullah) a dit : " Je n’ai jamais tenu un débat avec quelqu’un sans que j’aime qu’il soit assisté et bien guidé (par Allah). Et je n’ai jamais polémiqué avec une personne sans que je sois indifférent au fait qu’Allah révèle la vérité sur ma langue ou sur la sienne ». (5)

______________________________________

1) Rapporté par Ibn Hibbâne, chapitre de la »gouvernance » (hadith 1541), concernant celui qui recherche l’agrément d’Allah même en soulevant la colère des gens et par El-Baghawi dans Charh Es-Sounna, chapitre de « L’adoucissement des cœurs » (14/412), concernant le verset suivant :

le sens du verset : « Et ne craignez pas les gens mais craignez Moi » (el-Mâ’ida, la table servie : 44), d’après ‘Â’icha (qu’Allah l agrée). Ce hadith est jugé authentique par El-Albâni dans Es-Silsila Es-Sahîha (5/392), (hadith 2311).

2) Voir : I’lâm El-Mouwaqqi’îne d’IBN El-Qayyim (2/180).

3) Voir : Hilyat El-Awiliyâ d’El-Asfahâni (9/88), El-Ihyâ d’El-Ghazzâli (1/26), Sifat Es-Safwa d’ibn El-Djawzi (2/251) et Djâmi’ El-‘Ouloûm Wal-Hikam d’Ibn Radjab (I/23).

4) Rapporté par Abou Dâwoûd, chapitre des « Sentences » (4/23)), concernant celui qui supporte quelqu’un dans un débat sans qu’il sache le sujet de divergence, par El-Hâkim dans El-Moustadrak (2/27), par El-Bayhaqi dans Es-Sounnane El-koubra (6/82) et dans Chou’ab El-Îmâne (5/304) et par Ahmad sans El-Mousnad (2/70), d’après ‘Abd Allâh Ibn’Omar (qu’Allah l’agrée). Ce hadith est jugé authentique par El-Albâni dans Es-Silsila Es-Sahîha (I/2/178) (hadith 438) et dans Shîh Sounane Abi Dâwoûd (2/396) (hadith 3597)

5) Voir : Hilyat El-Awliyâ’ d’El-Asfahâni (9/88), El-Ihyâ’ d’El-Ghazzâli (I/26), sifat Es-safwa d’ibn El-Djawzi (2/51) et Faydh El-Qadîr d’El-Manâwi (3/90).


Titre: Collection des Séries de Recommandations Salafies I


Auteur: Le Docteur Mohamed Ali Ferkous


Pages: 262-265


Edition: La Certitude

Published by kitab wa sounnah - dans Comportement
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 18:58

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi

 

 

PAROLES DE SAVANTS SUR LE BLOCUS DES RAFIDAH A

 

DAMAJ.

 

Cliquer sur l'image pour voir les parles incha allah

 

vintageMicrophone

Published by kitab wa sounnah - dans Comportement
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 14:04

 

Conseil aux dirigeants d’une mosquée en France

6a00d83453596169e201348830cc05970c-320wi


Question :


Noble Cheikh, qu’Allah soit bienfaisant envers vous, nous avons une petite association et par Sa grâce, Allah nous a facilité l’ouverture d’une mosquée Salafi en France. Nous souhaitons que vous nous donniez des conseils liés à l’entretien et la gestion de cette mosquée. Nous voulons également savoir comment nous devons nous comporter avec les fidèles, que se soit avec les Salafis ou les gens de la masse ?

Qu’Allah vous bénisse.


Réponse :


Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


As Salam alaikoum wa rahmatullah


Il y a énormément de conseils qui peuvent être donnés à ce sujet et vous trouverez dans les conseils de nos grands savants de nombreuses paroles qui vous seront utiles. Mais en résumé, je vous conseille les choses suivantes :


1. Vous devez prendre soin à consacrer votre temps à la science et à remplir le planning de la mosquée de petits cours après les prières ainsi que pendant les périodes de vacances. En lisant parfois l’explication d’un petit livre dans la croyance, d’autres fois dans la jurisprudence ou encore des livres de fatwas qui répondent aux besoins des fidèles et qui sont des fatwas d’actualité. Bien sur, vous devez choisir les fatwas des grands savants Salafis parmi ceux qui sont encore en vie et ceux qui sont déjà décédés, qu’Allah leur fasse miséricorde.


Vous pouvez aussi inviter les savants et les étudiants en science religieuse salafis qui sont de confiance ou encore organiser des conférences et des conseils par téléphone.


Je vous conseille également de trouver un professeur pour enseigner le Coran aux enfants ainsi que les sciences religieuses et le bon comportement islamique. De même, une sœur pourrait enseigner aux filles, si vous disposez d’une salle de prière pour les femmes. Sinon, vous devez leur accorder un temps précis dans lequel la mosquée sera libérée pour elles.


2. Vous devez  tout faire pour rester unis et vous entraider les uns les autres. Vous devez également vous consulter dans toutes les affaires et si vous divergez, alors revenez  aux gens de science salafis et plus particulièrement aux grands savants parmi eux. Car la bénédiction se trouve avec les grands comme cela a été mentionné dans le hadith.


3. Prenez soin à être constant dans votre consultation et votre relation avec les gens de science et expliquez-leurs toujours votre situation, vos projets et vos problèmes.


4. Veillez à ce que la da’wa Salafiya soit aimée par les musulmans. Parlez et comportez-vous d’une bonne façon, soyez accessibles, ayez un bon comportement et faites leurs des cadeaux, etc.

 

Et si vous dépensez votre argent ou l’argent de votre Zakat dans cela, alors ces dépenses sont faites dans le sentier d’Allah.


5. Faites la même chose avec les mécréants, faites le d’une façon sage et efficace.


6. Prenez soin à aider les étudiants en sciences religieuse. Offrez-leur la possibilité de partir dans les centres d’étude des gens de la Sunna afin qu’ils puissent acquérir plus de science bénéfique et accomplir plus de bonnes œuvres.

 

Cela vaut également pour les familles qui désirent faire la hijra. Il faut les orienter vers les choses qui leur permettront de préserver leur religion et leur situation dans cette vie. Par exemple, vous pouvez les aider à trouver un emploi qui leur permettra de mener leur vie dans un pays musulman. Il faut tout faire pour raffermir leur foi et  leur bonne pensée (envers leur Seigneur) afin que la confiance en Allah soit installée dans leurs cœurs.

 

Et tout cela fait parti des dépenses qui sont faites dans le sentier d’Allah et pour lesquelles l’argent de la Zakat et autres peuvent être versées selon l’avis le plus correcte.


7. Veillez à faire beaucoup d’invocations dans lesquelles vous demandez à Allah de vous accorder la réussite et le succès, car les invocations sont la plus grande aide et la plus grande cause de votre succès et de votre réussite.


Je demande à Allah de vous accorder la réussite et de vous guider vers le droit chemin, de vous bénir dans votre mosquée et dans votre centre et d’en faire un repère de la science, de la guidance et de la Sounna. Je demande à Allah de tous nous compter parmi les élites des gens de la Sounna  ici-bas et dans l’au-delà. Amin.


Ecrit par Cheikh Abdullah Al Adani, le 21-11-1432.


Traduit et publié par daralhadith-sh.com

Published by kitab wa sounnah - dans Comportement
commenter cet article

Présentation

  • : Kitab Wa Sounnah
  • Kitab Wa Sounnah
  • : islam religion minhaj mise en garde
  • Contact

15385752accueil-gif.gif

 

 

twitter logo

 

bouton c-copie-1

 

Hautblog.png

  bouton 'aqida

feuillesetfleur_separateur.gif

bouton-salat.gif

feuillesetfleur_separateur.gif

bouton-minhaj-copie-1.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-jeune-ramadan.gif

feuillesetfleur separateur

bouton fatwa

feuillesetfleur separateur

bouton-mise-en-garde.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-femme.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-comportement.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-audio.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-annonce.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-seminaire.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-imformatique.gif

feuillesetfleur separateur

bouton-radio.gif

feuillesetfleur separateur

 

Basblog.png

Contact



e-mail

Paiement

 

logo paypal